La Région renforce son action en faveur des victimes de discriminations liées à leur orientation sexuelle

La rédaction
L'Île-de-France agissait déjà en faveur des LGBTI en soutenant des associations d'aide aux victimes de discriminations et des projets culturels et sportifs spécifiques. Elle va plus loin en étant la première Région à signer la charte d’engagement de l’association l’Autre Cercle.

L'Île-de-France est la première région de France signataire de la charte de l'association l'Autre Cercle, qui fixe les bonnes pratiques à adopter pour lutter contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle. Cette initiative participe d'un travail pédagogique d'ampleur auprès des employeurs, destiné à combattre les préjugés. La Région Île-de-France répond ainsi aux exigences de responsabilité sociale et sociétale afin que chaque agent soit respecté et bénéficie d'une égalité de traitement. la démarche s'inscrit dans le cadre du lancement européen des recommandations de l'ONU pour la lutte contre les discriminations envers les lesbiennes, gays, bis, trans et intersexes (LGBTI) dans le monde du travail.

Cette signature est une façon de renforcer et de formaliser son engagement en matière de lutte contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle, lutte qu’elle soutient notamment en étant le premier financeur de la Marche des fiertés, qui se tient chaque année en juin à Paris. 

La lutte contre l'homophobie et la transphobie est au cœur de l'action de la Région. Avant tout dans le cadre de sa lutte contre les discriminations, inscrite dans sa politique solidarité, à travers son soutien à des associations apportant une aide concrète aux victimes d'agressions ou discriminations, mais aussi dans les domaines de la culture et même du sport.

L'action régionale contre l'homophobie et la transphobie, c'est un soutien :

  • à l'association Le Refuge, qui propose un hébergement temporaire et un accompagnement social, médical, psychologique et juridique aux jeunes majeurs victimes d'homophobie ou de transphobie (en 2017, la Région l'a aidée en particulier à acquérir 2 studios) ;
  • au Réseau d'assistance aux victimes d'agressions et de discriminations (Ravad) en raison de leur orientation sexuelle (vraie ou supposée), de leur identité de genre ou de leur état de santé (en 2017, elle l'a aidé à mettre en place des permanences pour le conseil et le suivi juridique des victimes) ;

C'est aussi de la prévention de l'homophobie et de la transphobie faite auprès des lycéens et élèves de CFA par les animateurs du Centre régional d'information et de prévention du sida et pour la santé des jeunes (Crips), que la Région finance. La Région Île-de-France s’attache à combattre l’homophobie également dans le milieu sportif en demandant aux 79 ligues franciliennes de se mobiliser.

Par ailleurs, sur le plan culturel et sportif, c'est une aide apportée :

  • à l'organisation du festival du film lesbien, gay, bi, trans et queer Chéries-Chéris, chaque année en novembre, à Paris ;
  • à l'organisation des Gay Games Paris 2018, un grand événement sportif international organisé comme les Jeux olympiques une fois tous les quatre ans, et complété de manifestations culturelles et de festivités.

Photo : © William Alix

Charte d’Engagement LGBT de l’Autre Cercle
.pdf 1.02 Mo