La rédaction

Lutte contre les violences faites aux femmes, Grande Cause régionale 2017 : 1 an après

À la veille de la Journée internationale des droits des femmes, la Région a réuni dans l'hémicycle Simone-Veil les acteurs et associations franciliennes qui luttent contre les violences faites aux femmes, Grande Cause régionale 2017. L'occasion de faire le bilan d'une année d'actions, et de présenter les perspectives pour 2018.

À travers son colloque dressant le bilan d'un an d'actions régionales contre les violences faites aux femmes, ce 7 mars, la Région avait deux objectifs : rappeler que la lutte contre les violences faites aux femmes repose sur des actions transversales menées par tous les services régionaux (solidarités, santé, citoyenneté, sport, sécurité...), mais aussi rendre hommage à l'expertise des associations qu'elle soutient dans ce combat.

Pour commencer, Marie-Pierre Badré, déléguée spéciale chargée de l'égalité femmes-hommes, a rappelé les chiffres de la dernière étude du Centre Hubertine Auclert, qu'elle préside. Après quoi les participants ont pu entendre à la tribune de l'hémicycle Simone-Veil plusieurs responsables d'associations soutenues par la Région : un témoignage poignant livré par La brigade des mères sur la difficulté de faire aboutir les plaintes des femmes et des enfants covictimes ; le professeur Pierre Foldes, de l’Institut Women Safe, centre pionnier de prise en charge des femmes victimes de violences, notamment d'excision ; ou encore Françoise Brié, de la Fédération nationale Solidarité Femmes, qui a annoncé que 284 femmes victimes avaient pu être relogées avec leurs enfants dans des logements sociaux grâce à l'aide de la Région.

Le colloque s'est conclu sur les perspectives d'actions pour 2018 :

  • Améliorer l'accueil et la prise de plainte dans les commissariats dans le cadre d'un partenariat avec la réfecture de police de Paris.
  • Lutter contre les cyberviolences conjugales à travers une recherche-action inédite avec des associations expertes et la production de nouveaux outils.
  • Améliorer la place des femmes dans l'espace public. Un objectif qui donnera lieu à la remise à Valérie Pécresse en avril 2018 d'un rapport avec 17 préconisations