13 décembre 2018

Projets de territoire: la Région et ses partenaires vont construire l'habitat de demain

Habitat de demain
Crédit photo : Conseil régional Ile-de-France

Le consortium de 95 partenaires qui portera la candidature de la Région à l'appel à projets de territoire national « Territoires d’innovation » sur le thème « Construire au futur, habiter le futur » a été lancé ce 12 décembre. Explications.

L’appel à projets de territoire « Territoires d’Innovation », c'est quoi ?

L'appel à projets de territoire « Territoires d’innovation », opéré par la Banque des Territoires (Caisse des dépôts) pour le compte de l’État au titre du Programme d’investissements d’avenir, a été lancé officiellement le 23 novembre 2018. Son objectif est de sélectionner et d’accompagner jusqu’à 20 projets de territoire qui portent une stratégie innovante et ambitieuse de développement économique, fondée sur des alliances territoriales, portée par des acteurs publics et privés et impliquant pleinement les populations.

Transition numérique, énergie durable, mobilité propre, transformation du secteur agricole et du système de santé, ou encore adaptation des compétences aux évolutions du marché du travail... Il s’agira de proposer de nouveaux modèles répondant aux objectifs de transformation soutenus par le Grand plan d’investissement national, dans une logique de démonstrateurs à grande échelle et d’expérimentations de solutions et services innovants.

 

Pourquoi la Région est candidate ?

Cette candidature, qui devra être déposée au plus tard le 26 avril 2019, s’inscrit dans le cadre de la stratégie Smart Région, traduisant l’ambition régionale de devenir le premier territoire connecté et leader sur les enjeux liés à l’innovation et au numérique.

La Région s’est engagée à construire l'Île-de-France de 2030 pour améliorer la qualité de vie des Franciliens en leur offrant un territoire à la fois intelligent, durable et solidaire, respectueux de la diversité des territoires et assurant le lien entre eux.

Cet appel à projets doit permettre de mieux repenser l'habitat, d’innover en matière de construction et de rénovation, afin de répondre aux évolutions des modes de vie, aux attentes et aux aspirations des Franciliens, et aux besoins de l’ensemble des acteurs du territoire. Via ce consortium, la Région a souhaité associer l’ensemble de la filière, des aménageurs aux constructeurs, en passant par les concepteurs et habitants afin que chaque partenaire apporte son approche et son savoir-faire.

Cette démarche vise aussi à favoriser la création d’emplois dans des secteurs d’avenir, à construire et livrer des projets ambitieux, et s’inscrit dans la stratégie d’accompagnement de la Région Île-de-France à l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de 2024.

Quel rôle pour le consortium ?

Il rassemble 95 acteurs : groupes industriels, PME, ETI et start-up, acteurs académiques et du monde de la recherche, associations et territoires. Dans un contexte plutôt contraint, lié à la rareté et au prix élevé du foncier et de l’immobilier, à la production de déchets liés au secteur du BTP, émetteur de gaz à effets de serre, le consortium devra trouver les marges de progression lui permettant de mieux répondre aux enjeux environnementaux.

Les projets s’appuieront sur 3 piliers : 

  • Penser et construire l’habitat de demain en tirant partie des outils numériques, le design innovant et l’intelligence artificielle,
  • Concevoir les lieux de vie avec et pour les Franciliens et développer des solutions adaptées à leurs usages, qui améliorent leur qualité de vie et développent le lien social,
  • Réduire l’empreinte environnementale de l’habitat.

Le rôle de la donnée et de sa valorisation, notamment grâce à l’intelligence artificielle, sera déterminant pour l’aménagement, la construction et l’exploitation des espaces de vie. Ainsi, la Région mettra à disposition du consortium sa plateforme de données 3D régionale « Smart plateforme 2030 ».

La liste des partenaires du consortium porté par la Région :
A26 Architectures ; AMEPSIS ; Amundi ; Artelia ; Axeleo ; Blockchain Group ; Blockchain Partner ; BNP Paribas Real Estate ; BPCE ; Bruitparif ; CAH Club ; Cap Digital ; CAPEB ; CCCA BTP ; CEARC ; Cerema ; Climate KIC ; Commune nouvelle d'Évry-Courcouronnes ; Compagnie de Phalsbourg ; COMUE Paris Est ; Cougnaud construction ; CROAIF ; CSTB ; Cubik-Home ; DATAIA ; Dawex ; DIGIHALL ; DELTA DORE ; Digital For The Planet ; École des Ponts ParisTech ; École supérieure d'ingénieurs des travaux de la construction de Paris ; EEB Lab / Renocoop ; Efficacity ; ENSA Paris Val-de-Seine Archi ; Eiffage ; ENEDIS ; EPAMARNE EPAFRANCE ; ESSEC Business School ; Établissement Public Foncier d’Île-de-France ; Ekopolis ; Fédération Française du Bâtiment (FFB IdF) ; Fédération de l'Industrie du Béton (FIB) ; Fermes de Gally ; Fondation cercle Promodul ; GPA - Grand Paris Aménagement ; Groupama Immobilier ; Groupe Hoche ; HABX ; HESAM Université ; IAU ; Ifsttar ; Immobilière 3F ; Impulse Partners ; Institut MECD ; INRIA ; IRT SystemX ; Knock - Where you love ; Koregraf ; Laboratoire DAVID Ledger ; MBACITY ; Nobatek ; Nokia ; OGIC ; Orange ; P2E ; Plug&Company ; proBTP ; Qarnot ; QUALITEL ; Real Estech ; Saint-Gobain ; Scale Up Booster ; SEM Issy Média ; Série-Flex ; SIPPEREC ; SIRADEL ; SMA BTP ; Sodexo ; SOGETREL ; SOLIHA ; Spie batignolles ; Strate École de design ; Suez ; SUPRATEC ; Union des Fédérations du Bâtiment (UFB) ; UNSFA ; Urbalia ; Urban Canopee ; Urban Practices ; Ville d’Antony ; Vinci Construction ; Voxe.org ; XtreeE ; Yogosha.