Production ciné-TV soutenue : « Osmosis » sur Netflix

du vendredi 29 mars au dimanche 29 septembre 2019

Dans un Paris futuriste, la technologie permet de trouver le véritable amour. Encore faut-il accepter de livrer des données très personnelles. Une série de 8 x 52 min soutenue par la Région.

Osmosis

Et une série de plus soutenue par la Région ! Après les récentes Vernon Subutex, Hippocrate, Le Bureau des légendes sur Canal+, HP sur OCS, Dix pour cent sur France 2 et Ad Vitam sur Arte, voici Osmosis, à voir depuis le 29 mars 2019 sur Netflix.

L'intrigue de cette série de 8 x 52 min se déroule à Paris dans un futur proche. La technologie permet enfin de trouver le véritable amour. Pour cela, il faut utiliser une application nommée « Osmosis », mais aussi accepter l'implantation, dans son cerveau, de micro-robots capables d'extraire des données très intimes, comme par exemple des souvenirs anciens. Le prix à payer en vaut-il la peine ?

Réalisée par Julius Berg, Pierre Aknine, Mona Achache, cette série a pour interprètes notamment Hugo Becker (Gossip Girl, Au service de la France, Baron Noir), Agathe Bonitzer (La Belle et la Belle) et Yuming Hey.

À noter que c'est la 2de production Netflix soutenue par la Région après le film Je ne suis pas un homme facile, lancé en juin 2018 sur la platefome de visionnage à la demande.

Informations pratiques

Adresse

sur Netflix

Aide régionale (Fonds de soutien) : 334 000 euros

Tarification
Payant
Tarification
Payant