Production ciné-TV soutenue : « Meufs de (la) cité » sur France 2

du lundi 25 janvier au mercredi 24 mars 2021

Aidé par la Région, un doc consacré à la 3e génération d'immigrées maghrébines. Des « meufs » qui poursuivent le combat pour la liberté et l'égalité de leurs aînées. Et mènent celui de la fraternité et du vivre-ensemble.

100 productions ciné-TV aidées chaque année

La Région soutient 100 productions par an, dans tous les genres : 

  • Fiction,
  • Documentaire,
  • Animation.

Pour le cinéma, au stade de la production ou de la post-production

Pour l'audiovisuel, sur des productions unitaires et des séries, destinées à la télévision ou aux plateformes de streaming.

Dans tous les cas, cette aide est remboursable dès que l'œuvre bénéficiaire est rentabilisée.

Meufs de (la) cité

À découvrir dans le cadre de l'émission Infrarouge, ce 25 janvier 2021 à 22h45 sur France 2, juste avant un plateau animé par Marie Drucker, Meufs de (la) cité est un documentaire bénéficiaire du Fonds de soutien Audiovisuel de la Région.

La suite de « Nos mères, nos daronnes » et « On nous appelait beurettes »

Réalisé par Bouchera Azzouz après Nos mères, nos daronnes et On nous appelait beurettes, Meufs de (la) cité boucle un travail inédit d'analyse de l'histoire au féminin de l'immigration maghrébine mais aussi des quartiers.

À travers des portraits sensibles, cet opus propose de comprendre comment cette 3e génération poursuit son combat pour la liberté et l'égalité, hérité de leurs grand-mères et de leurs mères, et relève le défi actuel : celui de la fraternité et du vivre-ensemble.

Militante féministe, Bouchera Azzouz est réalisatrice et essayiste, et Chevalier de l'ordre du mérite. À travers ses écrits et ses films, elle interroge la question de l’identité, de l’intégration, de la citoyenneté, autant que des luttes pour l’égalité et l’émancipation des femmes.

Commencée en 2015, la trilogie constituée par Nos mères, nos daronnes, On nous appelait beurettes et Meufs de (la) cité s'inspire de la vie de sa mère et des femmes de sa cité depuis les années 1970.

Informations pratiques

Adresse

sur France 2

Aide régionale (Fonds de soutien) : 30.000 euros (à Patrick Spica Productions)

Durée : 1h

Tarification

Gratuit