Production ciné-TV soutenue : « Le Périmètre de Kamsé » en salles

du Mercredi 27 octobre au Samedi 27 novembre 2021

Un doc aidé à voir dès ce 27 octobre 2021 montre comment, au lieu de fuir face au désert qui avance, des hommes et surtout des femmes d'un petit village perdu du Burkina Faso sont prêts à remuer ciel et terre.

Près de 200 productions ciné-TV aidées chaque année

La Région soutient la création et l'emploi dans le secteur ciné-TV à travers, chaque année :

► Les aides à la production sont remboursables dès que l'œuvre est rentabilisée.

Le Périmètre de Kamsé

Documentaire bénéficiaire d'une aide régionale après réalisation, Le Périmètre de Kamsé, d'Olivier Zuchuat, est à voir en salles à partir de ce 27 octobre 2021.

Rester pour affronter le désert

En 2016-2017, en pleine crise des migrants du Sahel qui tentent de traverser la Méditerranée, le Suisse Olivier Zuchuat décide de s'intéresser non pas à ceux qui partent, mais à ceux qui restent pour affronter le désert qui progresse petit à petit.

Un chantier pharaonique

C'est ainsi qu'il découvre par hasard Kamsé, petit village perdu au nord du Burkina Faso, dont la plupart des hommes jeunes sont partis soit à Ouagadougou, soit plus loin, en Côte d’Ivoire. Les hommes et surtout les femmes qui sont restés sur place se lancent dans un chantier pharaonique : creuser, à la pelle et à la pioche, un réseau de digues et de mares et y planter des arbres afin de reverdir et fertiliser les endroits conquis par le désert.

Un travail très poussé sur le son

Ce documentaire, qui a nécessité 2 ans de tournage, se caractérise par un travail très poussé sur le son. Pour bien faire entendre notamment « ce crépitement, ce bruissement craquant dans la végétation typique de la saison sèche »,  explique Olivier Zuchuat, tout comme « ce changement de sonorité à l’arrivée de la saison des pluies, où tout devient plus feutré, plus amorti par les feuillages qui ont repoussé ».

Olivier Zuchuat a précédemment réalisé des documentaires sur des sujets comme la crise de la dette au Mali (Djourou, une corde à ton cou, 2005), un camp de réfugiés de la crise du Darfour (Au loin des villages, 2008), ou encore la déportation d'opposants politiques grecs sur l'île de Makronissos à la fin des années 1940 (Comme des lions de pierre à l'entrée de la nuit, 2012).

En Île-de-France

Informations pratiques

Adresse

au cinéma

France

Durée : 1h33

Aide régionale (Aide après réalisation) : 40.000 euros (à Andolfi)

Tarification

Payant