Production ciné-TV soutenue : « De Humani Corporis Fabrica » en salles

du Mercredi 11 janvier au Samedi 11 février 2023

À découvrir à partir du 11 janvier 2023, un documentaire aidé, présenté à Cannes, qui donne à voir le corps humain comme jamais. Avec des images fascinantes de beauté et d'autres pouvant mettre mal à l'aise.

De humani corporis fabrica

Documentaire signé Véréna Paravel et Lucien Castaing-Taylor, De Humani Corporis Fabrica est à voir à partir du 11 janvier 2023.

Il a fait partie des 21 soutenus par la Région présentés au Festival de Cannes 2022, tout comme 3 autres documentaires : 

  • Riposte féministe, de Marie Perennès et Simon Depardon, sorti le 9 novembre 2022,
  • Mon pays imaginaire, de Patricio Guzmán, sorti le 26 octobre 2022,
  • Jane Campion, la femme cinéma, de Julie Bertucelli (non sorti).

Des images d'IRM, de robots, de microscopes...

De Humani Corporis Fabrica invite, avec des images fascinantes de beauté et d'autres pouvant mettre mal à l'aise, à un voyage extraordinaire dans le corps humain.

Le tout, grâce aux images d'IRM (examens de radiologie qui utilise un appareil émettant des ondes électromagnétiques), de robots, de microscopes, d'une mini-caméra créée spécialement ou de caméras surplombant des tables d'opération…

Le titre est celui d'un célèbre traité d’anatomie humaine datant du XVIe siècle, dû à Andreas Vesalius. 

Dans leurs précédents documentaires, Leviathan (2012) et Caniba (2017), Véréna Paravel et Lucien Castaing-Taylor ont exploré respectivement les entrailles d’un bateau de pêche industrielle et l’imaginaire tourmenté d’un cannibale.

Près de 200 productions ciné-TV aidées chaque année

La Région soutient la création et l'emploi dans le secteur ciné-TV à travers, chaque année :

► Les aides à la production sont remboursables dès que l'œuvre est rentabilisée.

En Île-de-France

Informations pratiques

Adresse

dans les salles

France

Aide régionale (Fonds de soutien) : 63.000 euros (à Norte Production)

Durée : 1h58

Tarification

Payant

Production ciné-TV soutenue : « De Humani Corporis Fabrica » en salles