Production ciné-TV soutenue : « Chronique d'une liaison passagère » en salles

du Mercredi 14 septembre au Vendredi 14 octobre 2022

Sandrine Kiberlain et Vincent Macaigne partagent l'affiche de la dernière comédie romantique d'Emmanuel Mouret, à voir dès ce 14 septembre 2022. L'un des 21 films aidés par la Région présentés à Cannes 2022.

Près de 200 productions ciné-TV aidées chaque année

La Région soutient la création et l'emploi dans le secteur ciné-TV à travers, chaque année :

► Les aides à la production sont remboursables dès que l'œuvre est rentabilisée.

Chronique d'une liaison passagère

Orfèvre de la comédie romantique, Emmanuel Mouret peaufine son style avec un soutien régulier de la Région.

Chronique d'une liaison passagère, avec lequel le cinéaste est de retour sur les écrans ce 14 septembre 2022, est en effet son 5e film bénéficiaire du Fonds de soutien Cinéma de la Région.

5e film d'Emmanuel Mouret soutenu par la Région

Emmanuel Mouret mûrit, ses personnages aussi : place cette fois à Charlotte (Sandrine Kiberlain), une mère célibataire de 50 ans bien décidée à vivre libre et pleinement, et à Simon (Vincent Macaigne), un homme marié de 40 ans un brin anxieux.

Ils deviennent amants mais leur engagement de départ est de ne se voir que pour le plaisir et de n’éprouver aucun sentiment amoureux. Cependant, l'imprévu s'invite : Charlotte et Simon sont de plus en plus surpris par leur complicité…

Le titre laisse deviner la fin, mais, avant cela, il y a tout ce qui fait le charme des marivaudages façon Emmanuel Mouret : de la drôlerie, de la profondeur, de l'émotion, de la finesse, des coups de théâtre et des partitions de Mozart.

Chronique d'une liaison passagère fait partie des 21 films soutenus par la Région présentés à Cannes en mai 2022. Il était au programme de la section Cannes Première, créée en 2021, consacrée aux films de cinéastes reconnus.

Les 4 précédents films d'Emmanuel Mouret que la Région a soutenus sont :

 

En Île-de-France

Informations pratiques

Adresse

au cinéma

France

Durée : 1h40

Aide régionale (Fonds de soutien Cinéma) : 240.000 euros (à Moby Dick Films)

Tarification

Payant