Production ciné-TV soutenue : « Annie Colère » en salles

du Mercredi 30 novembre au Vendredi 30 décembre 2022

Sorti ce 30 novembre 2022, un film aidé qui traite de l'interruption volontaire de grossesse telle qu'elle était pratiquée juste à la veille de l'adoption de la loi Veil. Avec d'attachants portraits de femmes.

Annie Colère

Sorti sur les écrans ce 30 novembre 2022, Annie Colère est un film ayant bénéficié du Fonds de soutien Cinéma de la Région. 

Cette réalisation de Blandine Lenoir traite de l'interruption volontaire de grossesse telle qu'elle était pratiquée à la veille de l'adoption de la loi Veil.

Zoom sur le Mouvement pour la liberté de l’avortement et de la contraception

L'histoire se passe en février 1974. Tombée enceinte accidentellement, Annie, ouvrière et mère de 2 enfants, découvre le Mouvement pour la liberté de l’avortement et de la contraception (le MLAC), et le rejoint.

Ce collectif unique, fondé sur le partage des savoirs, pratique les avortements illégaux aux yeux de tous.

Annie Colère va trouver dans la bataille du MLAC pour l’adoption de la loi sur l'avortement un nouveau sens à sa vie.

Un documentaire aidé sur Delphine Seyrig

La Région a soutenu en 2021 Delphine et Carole, insoumuses, de Callisto Mc Nulty, qui met en lumière la figure féministe qu'a été l'actrice Delphine Seyrig.

Un hommage à Delphine Seyrig, figure féministe

Ce film peuplé de personnages féminins attachants est aussi un hommage à Delphine Seyrig.

L'actrice, que l'on voit dans une archive télévisée débattre de l'avortement face à des hommes, a organisé chez elle, à Paris, en 1972, la première démonstration en France de la méthode par aspiration, dite « Karman ». Méthode dont il est question dans le film.

 

 

Près de 200 productions ciné-TV aidées chaque année

La Région soutient la création et l'emploi dans le secteur ciné-TV à travers, chaque année :

► Les aides à la production sont remboursables dès que l'œuvre est rentabilisée.

En Île-de-France

Informations pratiques

Adresse

au cinéma

France

Durée : 2h

Aide régionale (Fonds de soutien Cinéma) : 323.000 euros (à Aurora Films)

Tarification

Payant