La prime au covoiturage prolongée et étendue

La rédaction
Lancée en octobre 2017 et face à son succès l'opération « Tous ensemble pour le covoiturage » est prolongée jusqu'au 31 octobre 2018. Elle est même étendue aux épisodes de pollution et de perturbations dans les transports.

On compte aujourd'hui 1,1 personne en moyenne par véhicule en Île-de-France. En passant à 2 personnes, il y aurait un tiers d'automobiles en moins en circulation. Partant de ce constat et pour encourager les automobilistes à franchir le pas, Île-de-France Mobilités a lancé, en octobre 2017, l'opération « Tous ensemble pour le covoiturage ».

130 000 trajets de covoiturage subventionnés pendant les 6 premiers mois (avant la période de grèves)

Un partenariat a été mis en place avec 8 entreprises de covoiturage (Karos, Klaxit, IDVROOM, BlaBlaLines, Ouihop, Roulez Malin, Covoit’ici, Clem’) en leur versant une prime de 2€ pour chaque trajet de covoiturage effectué dans la région. L’objectif est d’inciter les Franciliens à covoiturer en bonifiant la prime du conducteur, en diminuant le coût pour le voyageur ou bien en associant les deux mesures. Cette prime a ensuite été doublé pendant la période des grèves de la SNCF avec 4€ attribués pour chaque trajet, rendant le covoiturage gratuit pour tous.

Au regard de l’augmentation nette du covoiturage enregistrée en Île-de-France depuis le 1er octobre,  l’opération est prolongée jusqu’au 31 octobre 2018, totalisant ainsi plus d’une année d’expérimentation du dispositif d’incitation. L’aide financière apportée aux partenaires est plafonnée à 250 000€ par entreprise pour l’année.

Le covoiturage gratuit en cas de pics de pollution et de fortes perturbations dans les transports

Le covoiturage est une des solutions de mobilité activement encouragée par la Région Île-de-France pour les trajets du quotidien en complément ou en remplacement des transports en commun, quand ceux-ci sont perturbés, afin de lutter contre les embouteillages et la pollution de l’air en Île-de-France.

C’est pourquoi, Île-de-France Mobilités a également décidé rendre le covoiturage de courte distance gratuit pendant les périodes de fortes perturbations dans les transports et de pics de pollution. Les jours de gratuité liés à la pollution seront déclenchés lorsque le seuil d’alerte mesuré par AirParif sera atteint. Île-de-France Mobilités débloquera alors la prime de 4€ pour les opérateurs partenaires en contrepartie de la gratuité des trajets.

Faire du covoiturage une solution du quotidien à travers des mesures incitatives et non coercitives et ainsi lutter contre les embouteillages qui pénalisent de nombreux Franciliens chaque jour, c'est l'un des objectifs fixés dès 2016 par Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France et d'Île-de-France Mobilités. Une volonté qui s'inscrit en complément de la « révolution des transports »  et doit permettre d'offrir une alternative à chaque Francilien pour se rendre sur son lieu de travail.

Photo : © Antoinevincens/Flickr

    Tags