Service Presse

Présentation du budget 2019 : La Région Île-de-France maintient le cap d’un budget plus économe et tourné vers l’avenir

Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France, et Stéphane Salini, Vice-président chargé des Finances et de l’Evaluation des politiques publiques ont présenté ce matin le budget 2019 de la Région Île-de-France.

Le budget 2019 s’inscrit dans un contexte financier contraint et incertain.

Entre 2017 et 2019, les recettes de la Région Île-de-France baissent de -3,8 %, alors que l’inflation est très dynamique, à +3,2 %.

La Région doit aussi composer avec le désengagement de l’Etat, notamment sur les contrats de partenariat Etat - Régions (CPER). En 2 ans, la Région s’est substituée à l’Etat pour le financement du Train-Tram Massy-Evry (50 M€) et l’électrification de la ligne P Paris-Provins-Troyes (23 M€), pour avancer sur ces projets structurants. Des incertitudes pèsent sur la capacité de l’Etat à être au rendez-vous des projets à financer en 2019.

En 2019, la Région continuera à privilégier l’investissement pour le bénéfice de tous les Franciliens.

En 3 ans, les dépenses de fonctionnement ont baissé de 14 %, soit une économie de plus de 1 Md€, et les dépenses d’investissement ont augmenté de plus de 34%, soit un surplus d’investissement de 1,5 Md€. Ainsi, pour la première fois depuis 15 ans, les dépenses d’investissement dépassent les dépenses de fonctionnement, qui passent sous la barre symbolique des 50 % et représentent 49% en 2019. Selon la Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques (iFRAP), l’Île-de-France est la seule Région à avoir baissé ses dépenses réelles de fonctionnement en 2017 (-2 %).

En 3 ans, 1 Md€ de frais de fonctionnement ont été économisés par rapport à 2015, soit une économie de 204 € par ménage francilien.

Les dépenses d’investissement se maintiendront à un niveau élevé en 2019, dépassant les 2 Mds€ (1,9 Md€ en 2018), en hausse de près de +7 %.

Dans le même temps, la Région poursuit la maîtrise de sa dette alors que celle-ci avait progressé de 53% entre 2010 et 2015. La stratégie de redressement a permis d’éviter 1,3 Md€ de dette. L’emprunt d’équilibre est fixé à 709 M€, son plus bas niveau depuis 2007.

Le budget 2019 poursuivra l’action des trois premières années du mandat de l’exécutif pour faire de l’Île-de-France :

- Une Région écologique et attractive

- Une Région au service de toutes les réussites

- Une Région solidaire

1. Une Région écologique et attractive, pour hisser l’Île-de-France au premier rang de la qualité de vie

Pour atteindre cet objectif, le budget des transports et mobilités sera de 1,53 Md€ en 2019, dont 755 M€ en investissement, soit +37 % par rapport à 2015. L’amélioration des transports du quotidien est la priorité absolue de la Région. La Région poursuivra et renforcera ses politiques structurantes : 30 M€ pour le plan anti-bouchons, 21 M€ pour la poursuite du plan Vélo (+16 %), 2,5 M€ supplémentaires pour améliorer la propreté dans les transports, 1 M€ pour l’appel à projets « Innovons pour l’air de nos stations » pour lutter contre la pollution de l’air dans les stations souterraines, accélération de projets structurants de prolongement de lignes et du plan de renouvellement du matériel roulant avec 115 nouvelles rames livrées en 2019. 52,3 M€ seront consacrés à l’amélioration de l’accessibilité du réseau de transport (+31%) dans le cadre de la politique transversale d’accompagnement des personnes en situation de handicap.

Le budget du secteur Environnement et énergie s’élèvera à 114,5 M€, dont 92 M€ d’investissements, soit une hausse de +25 % par rapport à 2015, pour mieux respirer et mieux vivre, avec des espaces naturels plus nombreux et mieux protégés. Le plan Vert se déploie pour que chaque Francilien puisse accéder à un espace de verdure en moins de 15 minutes à pied de chez lui. Le projet d’acquisition du bois Saint-Martin à la frontière entre les départements de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne, de 282 ha, soit 60 % du plan Vert, illustre parfaitement cette démarche.

La Région consacrera 160 M€ au développement économique, à l’innovation et au tourisme, avec des offres sur mesure pour les entreprises et les entrepreneurs et une stratégie d’attractivité renouvelée. Elle consolide par ailleurs les bons résultats touristiques, avec en 2018 une fréquentation inégalée depuis 10 ans. La Région investira 92 M€ dans ces secteurs en 2019, notamment à travers un nouveau Challenge sur l’Intelligence Artificielle consacré à la santé (oncologie) en partenariat avec le Cancer Campus de Villejuif, Médicen et l’Institut Gustave Roussy, doté de 1,5 M€, mais aussi avec le déploiement de la stratégie régionale de Smart Région : 35M€ pour le virage numérique dans les lycées, 10 M€ pour le déploiement du Très Haut Débit sur tout le territoire, 9 M€ pour soutenir les incubateurs, 2,9 M€ pour développer le co-working et 2,5 M€ pour la Smart plateforme 2030.

En matière d’Aménagement durable, la Région consacrera 93 M€, dont 74 M€ d’investissement soit +22 % par rapport à 2018, pour poursuivre la construction de 100 quartiers neufs, innovants et écologiques - 43 sont déjà en construction -, et pour soutenir l’équipement des collectivités franciliennes grâce aux contrats d’aménagement régionaux. Enfin, la 1ère biennale d’architecture, d’urbanisme et paysage se déroulera à Versailles du 3 mai au 13 juillet 2019.

Concernant l’Agriculture, ce sont 17 M€ qui seront consacrés au secteur en 2019, dont 10 M€ d’investissement, soit +12 % par rapport à 2018 et près de 4 fois le budget 2015. La Région prévoit notamment la mise en œuvre de plusieurs mesures du Pacte agricole, adopté en 2018, la construction de logements pour les salariés et apprentis agricoles, mais aussi la création d’un fonds de portage foncier pour faciliter l’installation, le lancement du plan Bâtiment pour accélérer la diversification et accroître l’autonomie des exploitations et un appel à projets dédié à l’agriculture urbaine.

2. Une Région au service de toutes les réussites pour accompagner le plus grand nombre vers la formation et l’emploi

1,27 Md€ de budget seront consacrés aux lycées, dont 646 M€ d’investissement, soit +27 % par rapport à 2018 et près de 2 fois le budget annuel moyen 2010-2015. L’objectif est de faire des lycées de vrais lieux d’ascenseur social, de lutter contre le décrochage et de poursuivre le plan pluriannuel d’urgence pour les lycées : construction, rénovation (4 Md€) et maintenance (1 Md€). Cet effort sans précédent est nécessaire pour permettre aux lycéens franciliens d’étudier dans de bonnes conditions, alors que près d’un tiers des lycées étaient dans un état de vétusté avancé à l’arrivée de l’exécutif en 2015.

204 M€ de budget seront dédiés aux formations sanitaires et sociales, dont 4 M€ d’investissement, soit +81 % par rapport à 2015, afin de favoriser la réussite des Franciliens dans le secteur sanitaire et social (aide-soignant, auxiliaire de puériculture, infirmier, masseur-kinésithérapeute, éducateur spécialisé, assistant de service social) et de construire 11 000 logements pour les infirmiers et aides-soignants.

La Région dédiera 113 M€ à l’Enseignement supérieur et à la recherche, dont 82 M€ en investissement, pour accompagner les étudiants dans leur projet d’études supérieures quel que soit leur parcours initial et pour soutenir la recherche, l’innovation et l’entreprenariat étudiant. Le nouveau dispositif des doctorats professionnalisants sera déployé, avec 30 allocations doctorales, notamment dans les domaines du numérique et du digital, attribuées dès 2019.

Le budget Formation professionnelle et apprentissage s’élèvera à 589 M€ en 2019, et permettra de former les personnes sans emploi dans les métiers en tension et d’accompagner les centres de formation d’apprentis (CFA) et les apprentis dans cette année de transition, suite à la réforme gouvernementale sur l’apprentissage. La Région fait le choix de continuer à valoriser l’apprentissage avec une hausse des aides individuelles aux apprentis de +5 % à la rentrée 2019.

3. Une Région solidaire pour réduire les fractures territoriales et sociales

Un budget de 104 M€ sera attribué aux secteurs du logement, de la rénovation urbaine et de la ruralité, dont 99 M€ en investissement, avec l’objectif de « Bâtir plus et bâtir mieux » des logements pour mieux vivre ensemble, le doublement des aides aux territoires ruraux et un plan banlieue pour les quartiers populaires, notamment via le déploiement du Nouveau plan national de rénovation urbaine (NPNRU).

En matière d’Action sociale et de santé, la Région Île-de-France consacrera 28 M€ dont 19 M€ en investissement, soit +19 % par rapport à 2018. La priorité sera le déploiement du plan Région solidaire, adopté à l’été 2018, et la Grande cause régionale 2019 sera d’ailleurs le soutien aux femmes à la rue. Le fonds d’innovation sociale sera doté de 2,5M€, soit +67 % par rapport à 2018, le financement des maisons de santé pour lutter contre les désert médicaux de 5,5 M€ (+40 %) et celui des modes de garde innovants d’enfants, multiplié par 3, par exemple.

Le budget Culture, avec 95 M€ (+14% par rapport à 2015), dont 42,5 M€ en investissement (+4% par rapport à 2018) traduit la volonté de Valérie Pécresse de continuer à faire de l’Île-de-France une terre de création et de patrimoine pour tous les Franciliens. L’objectif pour 2019 est de soutenir la jeune création et l’éducation artistique et culturelle (EAC) des lycéens et apprentis (6 M€, soit +25 %), avec la mise en place de 100 leçons de littérature avec des écrivains, dont la 1ère a été donnée cet après-midi par Makenzy Orcel, lauréat du Prix littéraire des lycées, apprentis et stagiaires de la formation professionnelle de la Région Ile-de-France, au lycée Marcel-Cachin de Saint-Ouen.

Côté Sports, loisirs et jeunesse, la Région prévoit 73 M€ de budget total dont 54 M€ en investissement afin de généraliser la pratique du sport pour tous. L’objectif du plan régional « Sport oxygène » est que chaque commune francilienne puisse bénéficier d’un équipement de proximité. Dans la perspective des Jeux olympiques et paralympiques de 2024, la Région organisera 1 000 stages de 3ème afin de sensibiliser les jeunes aux enjeux des JOP et dans l’espoir de susciter la future génération de volontaires.

Enfin, la Région consacrera 26,5 M€ de budget à la Sécurité, dont 25 M€ d’investissement, soit +10 % de plus qu’en 2018 et près de 4 fois le budget 2015. La Région s’investit pour faire de l’Île-de-France une région plus protectrice au quotidien (transports, lycées et lieux de formations), avec dès le 1er trimestre 2019 la création de Brigades régionales de sécurité pour les lycées (15 agents). Ce budget constitue aussi un soutien aux communes pour la sécurisation de l’espace public, des commerces et des lieux touristiques.