Service Presse

Nouveau projet de la Région Île-de-France pour la Corniche des Forts: une promenade écologique en Seine-Saint-Denis sur un site fermé depuis plus de 50 ans au public

Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France et Patrick Karam, Vice-président chargé des Sports, des Loisirs, de la Jeunesse, de la Citoyenneté et de la Vie associative se sont rendus ce jour à Romainville (93) pour une réunion de présentation aux élus et aux associations du nouveau projet de la Région Île-de-France pour ce site : « La promenade écologique de la Corniche des Forts ».

La Corniche des Forts est un lieu unique fermée au public depuis près de 50 ans en raison du risque d’effondrement lié à l’exploitation des anciennes carrières de gypse.

Depuis 2016, la Région Île-de-France a marqué sa volonté de relancer la réalisation du projet avec l’objectif d’en faire une réalisation pilote en matière de développement durable.

Avec ce projet d’aménagement du site – 62 hectares soit deux fois et demi le Champ de Mars - au cœur de la Seine-Saint-Denis, la Région Île-de-France souhaite permettre aux franciliens de profiter de cet espace, véritable poumon vert, tout en le préservant.

Ce nouveau projet prévoit ainsi l’ouverture au public, à l’horizon 2020, de 4.5 hectares supplémentaires créant ainsi un nouvel espace vert, dédié à l’observation de la nature et à la détente. Vingt hectares de bois existants seront sanctuarisés et non accessibles au public.

Des activités de plein air dans un territoire carencé

La promenade écologique de la Corniche des Forts proposera aux habitants de Romainville et de la Seine-Saint-Denis une nouvelle palette d’activités avec :

- Des parcours sportifs et de promenades pour une pratique au quotidien (course à pied, vélo…), dont 1.3km accessibles aux personnes à mobilité réduite ;

- Des équipements légers et de qualité : agrès sportifs et mur d’escalade ;

- Des zones de détente avec trois zones de prairie (1.5 ha)  dont l’une proposera un solarium ;  

- Des lieux de promenade pour observer la biodiversité ;

- Des jeux pour enfants : balançoires, structure à grimper type araignée, mur d’escalade pour tous les âges ;

- Des équipements attractifs prévus à terme : poneyclub et accrobranche.

 

Une nature respectée et protégée

La future promenade écologique de la Corniche des Forts est amenée à se développer en harmonie avec le bois naturel existant (20 hectares) préservé et non ouvert au public. Cet espace vert au cœur de la Seine-Saint-Denis crée une continuité écologique de 3 km entre Pantin et Noisy-le-Sec. 

Les aménagements et les équipements de plein air s’inscriront uniquement en limite du bois et feront le lien avec les quartiers urbains environnants. Ces aménagements ont été conçus dans une démarche totalement respectueuse de la faune et de la flore : les surfaces défrichées, pour sécuriser et aménager le site (3.5 ha), seront replantées. Plus de 4.000 arbres vont être replantés sur place et, d’autre part, 13 ha ailleurs en Île-de-France. L’ensemble du projet a été étudié pour ne pas perturber l’écosystème local et protéger la biodiversité, notamment avec la mise en place de mesures compensatoires :

 

  1. Un phasage précis des travaux a été défini, limitant les travaux de défrichement hors des périodes de nidification pour préserver la faune locale.

 

  1. Des habitats de substitution sont implantés afin de permettre à la faune de trouver de nouveaux refuges (gîtes à hérisson, gîtes à chiroptères, nichoirs pour les oiseaux, hôtels à insectes composés des bois de coupes).

 

  1. Des mesures de protection seront mises en œuvre pour protéger la flore patrimoniale identifiée et à conserver pour son intérêt écologique et pour protéger les arbres, présentant un intérêt, identifiés par le paysagiste et l’écologue.

 

  1. L’identification des arbres à cavités pouvant abriter des chiroptères préalablement aux travaux pour préserver ces animaux.

 

  1. Des actions spécifiques pour limiter la propagation de la Renouée du Japon sont mises en œuvre. La « Renouée du Japon », espèce invasive limitant la biodiversité par son caractère expansif et qui concurrence le développement d’autres espèces, est traitée selon des prescriptions définies par l’écologue pour éviter sa propagation in-situ et ex-situ : bâchage du sol lors des chargements et déchargements des camions de Renouée du Japon, nettoyage spécifique du matériel de chantier, organisation particulière des circulations de camions.

 

  1. Dans une démarche volontariste, l’entreprise en charge des travaux de comblement de carrières a proposé d’utiliser des produits de sa fauche dans des coulis d'injection de carrières dans une logique de réutilisation in-situ des produits de fauche.

 

 

La promenade écologique de la Corniche des Forts conciliera ainsi exigences environnementales ambitieuses, préservation de l’identité singulière du site et création d’un espace de détente, de plein air dont les habitants de Seine-Saint-Denis – un territoire carencé sur ce type d’offres – seront les grands bénéficiaires.