Service Presse

La Région Île-de-France s'inquiète de la fermeture d'une voie de la RN118 et demande à l'Etat un audit transparent sur l'état du réseau routier national

Suite à l'annonce du ministère des Transports de la fermeture de la voie de droite de la RN 118 dans le sens Saclay-Paris au niveau de Sèvres, la Région Ile-de-France fait part de sa forte inquiétude. Ce sont plus de 100 000 automobilistes qui vont être très durement pénalisés pour une période indéterminée par cette situation qui augmentera encore la congestion de cet axe majeur de desserte de Paris, sans compter les conséquences en termes de pollution pour la population.

 

Cette fermeture fait suite à une inspection réalisée par les services de l'État qui a jugé critique l'état du mur de soutènement de la route et a donc pris cette décision d'urgence pour des raisons de sécurité. Si la Région ne peut que prendre acte des mesures de précaution indispensables qui ont dû être prises par anticipation pour éviter tout drame, elle tient néanmoins à souligner que cette deuxième fermeture, après celle affectant l'autoroute A15 dans le Val d'Oise pour des raisons similaires est extrêmement préoccupante.

 

Elle révèle un réseau routier qui a souffert d'un manque de maintenance et de régénération pendant plusieurs années. Cet état de fait risque aujourd'hui de conduire aux mêmes difficultés que sur le réseau ferroviaire que nous remettons progressivement en l'état après 30 années de sous-investissements par les pouvoirs publics.

 

La Région Ile-de-France, comme elle l'avait déjà fait après l'affaissement près du viaduc de Gennevilliers, demande à l'Etat de réaliser dans les plus brefs délais un audit de l'ensemble des principaux ouvrages routiers dont il a la charge en précisant les investissements à réaliser pour éviter que de telles situations ne se reproduisent. Cet audit devra se faire en totale transparence avec les collectivités locales qui doivent être informées et rassurées sur l'état de nos routes.

 

Contact presse : servicepresseatiledefrance [dot] fr / 01 53 85 66 45

 




Pour ne plus recevoir d'information, cliquez ici