Service Presse

La Région Île-de-France lance le « Paris Region Cybersecurity Challenge 2018 », un appel à projets sur la Cybersécurité

Dans le cadre des Assises régionales de la Cybersécurité qui se sont déroulées lundi 26 novembre, Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France, Alexandra Dublanche Vice-présidente chargée du développement économique, de l'agriculture et de la ruralité, et Frédéric Péchenard, Vice-président chargé de la Sécurité et de l'Aide aux victimes, ont présenté le nouveau challenge régional « Paris Region Cybersecurity Challenge 2018 », en partenariat avec Hexatrust, Systematic Paris Region, le CEA LIST et Deloitte.

Ce Challenge est ouvert aux startups, TPE, PME et ETI franciliennes ou avec un projet d’implantation en Île-de-France dans les six mois, dont potentiellement des entreprises étrangères.

L’objectif du challenge est de proposer à trois grandes entreprises d’exprimer un ou plusieurs besoins dans le domaine de la cybersécurité, et de permettre à des start-ups, TPE, PME ou ETI d’y répondre. Il récompensera les candidats proposant les solutions les plus innovantes, avec une dotation d'1 million d'euros.

 

Le Challenge porte sur trois « Défis » :

  • Le Défi « Transports », porté par la SNCF-Transilien

Le « Mass Transit » désigne le transport collectif de masse dans les mégapoles, soit pour l’Île-de-France 8 millions de déplacements quotidiens. Pour apporter un service personnalisé et mieux maîtriser le système, il y a un enjeu fort à échanger les données voyageurs entre transporteurs, collectivités et autres acteurs, dans le respect de la loi et du règlement européen RGPD sur la protection des données. Le défi visera à trouver les moyens techniques permettant d’échanger les données en garantissant cette protection.

  • Défi « Sport », porté par le Stade de France 

Dans le cadre de son évolution et en recherche permanente de la meilleure offre de service à ses usagers, le Stade de France réfléchit à ce qui pourra constituer le meilleur « parcours client » de demain. Dans ce cadre, ils souhaitent se saisir de tous les outils possibles pour développer des applications adaptées à leurs besoins sur le long terme mais aussi complémentaires de celles développées par les organisateurs des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 ainsi que de la coupe du monde de rugby 2023. Un tel travail implique de faire interagir les données de plusieurs acteurs, dont les opérateurs de transports en commun ou les gestionnaires d’infrastructures routières. En ouvrant ainsi leurs données et celles de leurs partenaires, ils cherchent à se prémunir contre le risque de piratage et d’intrusion dans leurs systèmes.

  • Défi « Evénementiel », porté par Atos 

Comment renforcer la sécurisation d’événements majeurs dans l’espace public (festivals, compétitions sportives) à partir de capteurs IoT, de réseaux sociaux et d’un « security operations center » (SOC) ? Le défi CYBER 3D For Big Events a pour objet d’identifier des cas d’usages et une mise en pratique scénarisée adressant les différents angles de vue (organisation, participants, spectateurs). Il est suggéré d’identifier des déclinaisons de services à valeur ajoutée basés sur les données collectées, la modélisation préconisée et l’analyse de risques associée.

 

Les dossiers de candidatures peuvent être déposés dès à présent, jusqu’au 25 février 2019 à 23h59, sur la plateforme https://paris-region-cybersecurity-challenge-2018.matchmaking-studio.com. En mars 2019 seront présélectionnés neuf candidats (trois par défi). Dès lors, les présélectionnés seront coachés par Deloitte (coaching collectif sur chaque défi, puis coaching individualisé suivant les besoins identifiés pour les entreprises). En juin 2019, les neuf lauréats présenteront leurs projets devant le jury qui sélectionnera un lauréat par défi.

Le jury se composera de sept personnes : deux représentants de la Région Île-de-France, un représentant d’Hexatrust, un de Systematic, un du CEA, un du porteur du défi, et un de Deloitte.

Les lauréats se verront proposer une subvention régionale de 45% des dépenses de R&D liées à leur projet, dans la limite d’une enveloppe de 1 M€ commune à l’ensemble des trois défis, un coaching par Deloitte et un accès privilégié aux outils et ressources du CEA LIST, pour développer leurs solutions.

Ces défis s’inscrivent dans la feuille de route sur la stratégie d’accompagnement de la Région Île-de-France à l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de 2024.

 

 

Contact presse : servicepresseatiledefrance [dot] fr / 01 53 85 66 45




Pour ne plus recevoir d'information, cliquez ici