Service Presse

L’innovation francilienne rayonne au CES 2018 de Las Vegas

L’innovation francilienne rayonne au CES 2018 de Las Vegas

Du 9 au 12 janvier 2018 sur le Paris Region Hub for Innovation

 

La Région Île-de-France, présidée par Valérie Pécresse, se mobilisera à nouveau en faveur de son attractivité, lors du CES de Las Vegas de 2018. C’est la première fois que la Région réunira sur un même espace, par le biais de Paris Région Entreprises, son bras armé chargé de l’attractivité et du développement économique, toutes les forces économiques de l’Île-de-France : grands groupes, startups, incubateurs et laboratoires de R&D. L’objectif de la Région est d’accompagner et de valoriser les entreprises franciliennes dans leur développement à l’international et de faire rayonner la Région Île-de-France à l’international pour notamment y attirer les investisseurs internationaux.

Parmi ces entreprises franciliennes, 3 grands groupes emblématiques (ADP, PSA, Total) - qui incarnent les thèmes principaux de l’édition 2018 du CES que sont la Smart City et la mobilité, et ceux de Smart Région et de Smart Industrie portés par la Région -, 23 startups (Interactive mobility, Sensego, Fieldbox AI, Free2Move, Koolicar, TRavelcar, Xee, Helper Drone, Zelros, Suricog, Beepings, Koena, Geoflex, Gironac, Light & Shadows, Clem, Serious Factory, ART-FI, Arkamys, Dibotics, Prove&Run, TrustInSoft, YoGoKo), et 6 acteurs des écosystèmes de la R&D, de la finance, du véhicule autonome… (Systematic, IncubAlliance, CEA List, Cap Décisif Management, Créative Valley, Cap Digital).

Cette stratégie s’inscrit dans la volonté de faire de la Région Île-de-France la première Smart Région d’Europe, le CES étant le rendez-vous incontournable de l’innovation technologique au niveau mondial.

Cette présence inédite au CES, dénommée « Paris Region Hub for Innovation », permettra de répondre à un double objectif :

- Montrer les atouts de la première région d’Europe, véritable catalyseur d’innovation à travers ses grands groupes, ses start-ups et ses laboratoires de R&D.

- Attirer des entreprises internationales via des partenariats stratégiques avec les 27 grands groupes présents dans la région, et des partenariats technologiques avec les 1200 laboratoires de R&D franciliens. Paris Region Entreprises travaille en partenariat avec une trentaine de grands groupes franciliens, qui s’appuient sur des startups et des technologies matures, et qui cherchent à attirer des startups internationales et PME innovantes, afin de nouer des partenariats technologiques, contribuant ainsi à leur transformation digitale.

Le Paris Region Hub for Innovation sera organisé autour de 3 piliers :

- Paris Region #1 in Europe for Business (présence de ADP, PSA, Total)

- Paris Region #1 in Europe for Innovation (présence de 17 start-ups franciliennes, d’incubateurs et d’accélérateurs franciliens)

- Paris Region #1 in Europe for R&D (présence de laboratoires de R&D et de pôles de compétitivité franciliens). Sur le stand, laboratoires de R&D et grands groupes présenteront leurs innovations et nouvelles solutions intelligentes à travers des startups à fort contenu technologique avec lesquelles ils travaillent en partenariat, et qui contribuent à faire de l’Île-de-France le premier techno hub européen.

« La force de la Région Île-de-France, c’est son génie créatif, son potentiel en matière d’industrie, de design et de technologie de rupture qui irrigue l’ensemble de l’écosystème pour en faire le plus innovant d’Europe. C’est ce que nous allons montrer au CES pour attirer les startups et investisseurs étrangers à venir se développer en Île-de-France dans des secteurs comme l’intelligence artificielle, la mobilité, les smart cities et les objets connectés. » a déclaré Valérie Pécresse.

L’Île-de-France, premier techno hub européen pour la Deeptech

Pour mémoire, le cabinet de conseil Wavestone a réalisé une enquête internationale sur les investissements Deep Tech à l’international « Deep Tech is Europe », pour comprendre la place privilégiée de la France dans cette dynamique. Plus de 100 investisseurs, des entrepreneurs, des centres de recherche et des experts y ont répondu. Cet engouement autour de la Deep Tech, autour de ces start-ups qui créent des solutions fondées sur des technologies disruptives telles que l’intelligence artificielle et le big data, la réalité virtuelle et augmentée, les objets connectés ou les micro et nanotechnologies, se traduit comme suit :

1. En Europe, depuis 2015, les investissements en capital-risque dans la Deep Tech augmentent 3 fois plus vite que dans l’univers des start-ups technologiques B2C. Depuis 2017, la Deep Tech est la 1ère destination en termes d’investissements.

2. Pour les investisseurs, les talents, les infrastructures scientifiques, le soutien public et l’accès à un marché important sont les fondations clés du succès. L’accès aux financements ne vient qu’après.

3. La France, Israël, et les Etats-Unis sont classés en tête concernant les talents.

4. Le Royaume-Uni est 1er en Europe pour l’accès aux financements et investissements.

5. La confiance des investisseurs dans les Etats-Unis, la France, Israël et l’Allemagne est haute. La confiance dans le Royaume-Uni est remise en question.

6. 61% des investisseurs classent la France dans leur Top 5 des destinations pour investir dans la Deep Tech.

7. La France, pour la toute première fois, prend la tête des levées de fonds des Investisseurs en Capital Risque avec 2,7 milliard d’euros levés en 2017.

8. 88% des investisseurs s’attendent à ce que la croissance des start-ups Deep Tech soit plus forte en France que dans le reste de l’Europe.

9. Les atouts indéniables de la France sont l’Intelligence Artificielle, la BioTech et les objets connectés.

 

Contact presse : laureen [dot] favieratiledefrance [dot] fr 01 53 85 78 15 – 07 84 14 65 83