Service Presse

Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie : la Région Île-de-France se mobilise toute l’année

A l’occasion de la Journée internationale contre l'homophobie et la transphobie, Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France, Patrick Karam, Vice-président chargé des Sports, des Loisirs, de la Jeunesse, de la Citoyenneté et de la Vie associative et Farida Adlani, Vice-présidente chargée des Solidarités, de la Santé et de la Famille, rappellent l’engagement fort de la Région Île-de-France en faveur de la lutte contre l’homophobie.

Cet engagement se traduit par une série d’actions récurrentes depuis plus de deux ans.

Un appel à projet annuel de lutte contre les discriminations

Il permet de soutenir plusieurs projets ambitieux d’associations engagées dans la lutte contre l’homophobie, telle que « SOS Homophobie » ou « Le Refuge », qui accueille des jeunes isolés et rejetés par leur famille suite à l’annonce de leur homosexualité.

Un soutien à la Marche des Fiertés et aux Gay Games

Tous les ans, la Région Île-de-France soutient financièrement la Marche des Fiertés et, cette année, les Gay Games, grand rassemblement de lutte contre l’homophobie dans le sport qui se tiendra à Paris en août prochain.

Un soutien à la culture

Dans le domaine culturel également, la Région soutient le festival international Chéries-chéris et a soutenu la production de Fiertés, une série de Philippe Faucon diffusée sur Arte.

Prévention dans les lycées

Enfin, la Région mène une action résolue contre l’homophobie dans les lycées. En relation étroite avec les rectorats, le CRIPS intervient dans les établissements scolaires et d’apprentissage franciliens pour prévenir l’homophobie auprès des adolescents. Ce sont ainsi plus de 120 000 adolescents franciliens qui chaque année sont sensibilisés à ces questions à travers le CRIPS.

Un devoir d’exemplarité

La lutte contre l’homophobie s’inscrit plus globalement dans une politique régionale de lutte contre toutes les formes de discrimination : tout partenaire de la Région – en particulier associatif ou sportif – se voit retirer ses subventions s’il ne respecte pas cette exigence.

L’Île-de-France est la première région de France signataire de la charte de l'association l'Autre Cercle, qui fixe les bonnes pratiques à adopter pour lutter contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle dans la gestion de ses ressources humaines.

Enfin, conformément à l’engagement de la France en faveur de la lutte contre les violations des droits de l’Homme fondées sur l’orientation sexuelle, Valérie Pécresse présentera lors de la prochaine séance plénière (31 mai 2018) un vœu soutenant au nom du Conseil régional auprès de l’ONU la dépénalisation universelle de l’homosexualité.