Service Presse

Bouclier de sécurité : la Région Île-de-France toujours engagée pour assurer une meilleure protection des Franciliens

La commission permanente de la Région Île-de-France a choisi d’affecter ce jour près de 800 000 euros dans le cadre du bouclier de sécurité afin de participer au financement d’équipements de vidéoprotection, d’équipements des forces de sécurité et de sécurisation des équipements publics.

Ainsi, les communes de Brunoy (91), de Pontoise (95), de Sourdun (77), de Torcy (77), de Saint-Michel-sur-Orge (91), de Villeneuve-le-Roi (94), de Romainville (93), de Ris-Orangis (91) et d’Eragny-sur-Oise (95) bénéficieront de la participation de la Région Île-de-France pour le financement d’équipements de vidéoprotection.

En parallèle, les commune de Mézières-sur-Seine (78), de Saint-Cloud (92), de Bruyères-sur-Oise (95) ; d’Athis-Mons (91), d’Herblay (95) et de l’Hay-les-Roses (94) sont soutenues pour l’équipement de leurs forces de sécurité (achat de gilets pare-balles ; de bâtons de défense ; de caméras piétons ; de radios avec géolocalisation ; déploiement d’un réseau de fibre optique sur le territoire de la commune, afin de raccorder les différents éléments de la vidéo-protection et d’étendre l’implantation des caméras etc.)

La sécurité étant la première des libertés, Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France, a choisi de mettre en place, dès son élection, avec Frédéric Péchenard, Vice-président chargé de la Sécurité et de l’Aide aux victimes, un bouclier de sécurité, ensemble de mesures très concrètes, pour assurer une meilleure protection des Franciliens.

Depuis 2016, ce sont donc 136 communes qui ont bénéficié  du soutien à la vidéoprotection et 99 communes qui ont bénéficié du soutien à l’équipement des polices municipales. Les investissements connaissent une hausse de 217% par rapport à 2015. Les crédits de la sécurité ont ainsi été triplés alors qu’ils avaient été divisés par cinq en dix ans sous la précédente mandature.