Service Presse

« AI Challenge Paris Region 2018 » : Sélection des 10 startups françaises et étrangères

Succès du challenge avec 104 candidatures dont 30% de startups étrangères

 

#AIParisRegion

Le 12 avril 2018, Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France, et Alexandra Dublanche, Vice-présidente chargée du développement économique, lançaient le concours  « AI Challenge Paris Region 2018 », premier challenge international à destination des startups, doté d’1 million d’euros, en partenariat avec le CEA Investissement, CapDecisif Management, le Paris Region Venture Fund, Dassault Systèmes, Atos, EY, Empruntis et le cabinet d’avocats d’affaires international Dechert.

Ce concours exceptionnel s’adressait à la fois aux startups franciliennes mais aussi à toutes celles qui souhaitent s’implanter en Île-de-France, françaises et étrangères, dans le cadre de la nouvelle stratégie d’attractivité de la Région en faveur de l’Intelligence Artificielle, afin de faire de l’Île-de-France une « Start-up Région » et plus particulièrement la capitale de l’Intelligence Artificielle en Europe.

Au total, 104 startups ont candidaté, dont 30% de startups étrangères, grâce au travail de prospection intensif de Paris Region Entreprises, bras armé de la Région dédié à l’attractivité. A l’issue du processus de candidature, un jury de 15 personnes, co-présidé par Bertrand Braunschweig, Directeur du centre INRIA de Saclay-Île-de-France, et composé des partenaires et de scientifiques, a désigné, hier, les 10 premiers lauréats, dont 3 entreprises étrangères, spécialisés dans les secteurs de la mobilité, de l’industrie 4.0 (infrastructures, applications, plateformes), de la santé… :

- AIPark (Allemagne) : Solution au problème du dernier kilomètre pour le véhicule connecté grâce à l’IA et aux données de mobilité

- Amiral technology : Solutions de maintenance prédictive pour améliorer et réduire les coûts de maintenance pour éviter les pannes de systèmes

- Dataswati : L'Intelligence Artificielle au service des processus de production complexes

- Ellcie : Lunettes intelligentes

- Involi (Suisse) : Solutions de gestion de drônes dans l’espace aérien

- LightOn : Développe des co-processeurs optiques pour l'Intelligence Artificielle

- Panda : Le premier casque audio de réalité-augmentée pour les personnes malvoyantes

- Smartify (Angleterre) : Application qui propose de "scanner" des œuvres d’art, de les identifier

- Therapanacea : Augmente l'efficacité et la sécurité de la radiothérapie, en utilisant l'intelligence artificielle

- Unsupervised : Développe des robots collaboratifs, robustes et autonomes en milieu industriel

Ces derniers bénéficieront d’un accompagnement très poussé, pendant trois mois. Les deux premiers mois seront davantage encadrés par EY. Les sponsors industriels (Dassault Systèmes, Atos, Empruntis) interviendront dans un second temps pour mettre des experts à disposition des lauréats sur des problématiques bien spécifiques, en particulier sur les aspects techniques des produits déployés. Les entreprises étrangères seront également conseillées par Paris Région Entreprises dans leur connexion avec l’écosystème d’innovation et sur les questions d’implantation.

Le troisième mois d’accompagnement sera l’occasion pour les candidats de solliciter à leur initiative les partenaires, mentors et experts mobilisés dans le cadre du Challenge sur des problématiques qu’ils jugent stratégiques pour la réalisation de leur produit et le développement de leur entreprise (expertise technique, recrutement, marché..).

En plus des critères de sélection déjà pris en compte pour la sélection des 10 entreprises (modèle d’affaire, adéquation de la candidature avec la thématique IA, progrès pour la société apportés par la solution…), les lauréats finaux seront également notés sur les progrès accomplis lors de la période de mentoring.

Les 3 lauréats finaux seront dévoilés lors des assises régionales de l’IA mi-octobre, évènement fédérateur pour l’IA francilienne et son rayonnement international, et se partageront le prix d’1 million d’euros, (700 000€ pour le gagnant et 150 000€ pour les 2d et 3ème) sous forme de dotation en capital.

Ainsi, la Région, au travers du fonds d’investissement régional « Paris Région Venture Fund » et de CEA Investissement, filiale du CEA, soutiendra dans la durée, le développement stratégique et commercial de 3 acteurs émergents de l’IA en Île-de-France.

Pour mémoire, le concours en chiffres et dates clés :

Dotation : 1 million €

Planning : Ouverture des candidatures le 12 avril, clôture le 17 juin, annonce des 10 premiers lauréats début juillet puis des 3 gagnants finalistes en octobre 2018.

Partenaires financiers : Paris Region Venture Fund géré par CapDecisif Management et CEA Investissement

Partenaires industriels : Atos, Dassault Systèmes, EY, Empruntis, Cabinet Dechert

Pour la Région, l’objectif du « AI Challenge Paris Region 2018 » est triple :

- Positionner l’Île-de-France sur la scène internationale comme un territoire incontournable dans le domaine de l’IA, afin de montrer que la Région est ouverte aux coopérations internationales dans ce domaine, et que toutes les conditions sont réunies sur le territoire francilien pour y parvenir.

- Développer et capitaliser sur un écosystème d’innovation régional de premier plan en matière d’IA.

- Participer à l’accélération de la transition numérique des acteurs de l’économie francilienne, notamment industriels.

Ce concours s’adresse aux startups qui disposent d’un produit (software ou hardware) a minima en phase de pilote ou idéalement déjà déployé chez des clients. Le produit doit être issu d’une innovation récente s’appuyant sur l’Intelligence Artificielle, et pouvant trouver des applications industrielles. L’entreprise doit avoir moins de 5 ans d’existence, prévoir une levée de fonds dans les 24 mois, et avoir levé moins de 500 000€.