Corentin Le Cam

Adoption de conventions de partenariat entre la Région Île-de-France, la Région Réunion et le département de Mayotte

Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France, Patrick Karam, Vice-présidente chargé des Sports, des Loisirs, de la Jeunesse, de la Citoyenneté et de la Vie associative et Jean-Philippe Dugoin-Clément, Vice-président chargé de l’Ecologie et du Développement durable, se rendent à la Réunion et à Mayotte du 27 février au 2 mars 2019.

Lors de ce déplacement, Valérie Pécresse, signera deux conventions de partenariat entre la Région Île-de-France, la Région Réunion et son Président Didier Robert et le département de Mayotte et son président, Soibahadine Ibrahim Ramadani. Ces conventions ont été préalablement adoptées lors de la séance plénière du Conseil régional de novembre 2018 et de la commission permanente de janvier 2019.

Ces conventions de partenariat, préparées par Patrick Karam, confortent les liens historiques d’amitié entre l’Île-de-France et  les Régions et départements d’Outre-mer. Cette action s’inscrit dans la continuité d’une solidarité avec tous les Ultramarins, pour leur offrir les meilleures conditions de réussite et promouvoir le partage des valeurs culturelles dans tous les domaines d’intervention possibles.

La Région Île-de-France est une grande région ultramarine, puisqu’on estime que près des trois quarts des Ultramarins vivants en métropole résident en Île-de-France. Elle concentre 70% de la population antillaise et plus de 30% des réunionnais de l’hexagone. La population mahoraise a quant à elle presque doublé en 20 ans passant de 131 000 habitants en 1997 à 256 000 en 2017. Au total, plus de 800 000 Ultramarins vivent et travaillent en Île-de-France. Ces Franciliens, dont l’apport est inestimable à notre Région, contribuent largement à la réussite de la première région d’Europe.

Les conventions de partenariat signées portent donc sur des domaines de coopération prioritaires, tels que la culture, le sport, la citoyenneté, l’égalité et la solidarité, l’aménagement, le développement-économique, le tourisme, la jeunesse, la formation professionnelle, les ressources humaines, l’accueil des étudiants, la recherche et la prévention contre la drépanocytose et autres questions sanitaires.

Ainsi, la Région Réunion s’engage par exemple à mettre en place un nouveau dispositif d’attribution de bourse à la recherche artistique en mobilité. En parallèle, elle s’appuie également sur le soutien renouvelé au Fonds Régional d’Art Contemporain (FRAC) pour accompagner la professionnalisation des artistes réunionnais. Mayotte et la Réunion s’engagent aussi à soutenir de jeunes artistes dans le domaine des arts vivants, des arts plastiques, du cinéma, grâce notamment au dispositif francilien FoRTE destiné aux créateurs de moins de 30 ans qui fera l’objet d’une communication particulière auprès des collectivités ultra-marines afin de susciter des candidatures venant de ces régions.

En parallèle, dans le secteur du sport, la Région Île-de-France s’engage à l’accueil de délégations sportives, notamment par la mise à disposition d’infrastructures sportives et « de bases avancées franciliennes » pour la préparation à des évènements internationaux. Elle s’engage à aider les jeunes sportifs repérés par un accueil dans le CREPS de Chatenay-Malabry (92)  et à proposer des stages de deux mois minimum dans les associations sportives franciliennes.

En matière de ressources humaines, les collectivités pourront également organiser des échanges d’agents pour améliorer les savoir-faire.

Dans le domaine de la santé, outre un important travail de prévention sur la santé des jeunes et des actions de lutte contre les déserts médicaux, la Région Île-de-France, la Région Réunion et le département de Mayotte s’engagent à promouvoir les bonnes conduites alimentaires. Ainsi, dans l’objectif de faciliter leur plus grande consommation en Île-de-France et notamment dans les lycées franciliens, les fruits et légumes produits à la Réunion et à Mayotte pourront être valorisés au même titre que des produits franciliens, dès lors qu’ils répondent à la définition des circuits courts (c’est à dire qu’il y a eu au plus un intermédiaire entre le producteur domien et le consommateur francilien).

Par ailleurs, l’Île-de-France et les régions ultramarines sont caractérisées par une prévalence particulière de la drépanocytose - 20 000 cas en Île-de-France – et font porter l’effort sur la prévention (dépistage en période prénatale et néonatale)  de cette maladie génétique fréquente. La Région Île-de-France poursuit également son soutien à la recherche en Thérapie Génique grâce à son partenariat avec la fondation IMAGINE et à la recherche en maladies infectieuses susceptibles de concerner les territoires ultra-marins (paludisme, dengue, chikungunya).

Ces partenariats visent également la formation des professionnels du tourisme outre-mer notamment par des échanges techniques, l’appui aux salons et manifestations de promotion.

La Région Île-de-France accorde aussi une grande importance à l’accueil des étudiants. Ainsi, elle accompagne les installations d’étudiants grâce au portail ORIANE et par des actions ciblées d’information en lien avec les 3 CROUS et par la mise à disposition de places d’hébergement à la Maison de l’Île-de-France de la Cité Universitaire.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Programme :

Mercredi 27 février – La Réunion

 

10H00 : Signature d’une convention de partenariat entre la Région Île-de-France et la Région Réunion

10H50 : Déplacement au Lycée Polyvalent Nord Bois de Nèfles 

15H45 : Visite de la ferme solaire de l’Etang-Salé (Akuo)

17h00 : Entretien avec Nathalie Bassire, députée et conseillère régionale de La Réunion

 

Jeudi 28 février 2019 - La Réunion

10H00 : Visite de l’entreprise Solyval (entreprise de recyclage de pneus)

 

Vendredi 1 er mars - Mayotte

9H00 : Entretien avec Soibahadine Ibrahim Ramadani, Président du département de Mayotte

9H45 : Signature d’une convention de partenariat avec le département de Mayotte, suivie d’une conférence de presse

11H30 : Visite du Musée de Mayotte (MuMa), nouvellement labélisé Musées de France