Service Presse

11 M€ pour le soutien du vélo en Île-de-France

Lundi 19 mars 2018

 

Communiqué de presse

11 M€ pour le soutien du vélo en Île-de-France

 

Dans le cadre du plan vélo adopté par la Région en mai 2017, l’Île-de-France a choisi de changer de philosophie dans son soutien à la pratique du vélo.

La volonté  de Valérie Pécresse est de tripler le nombre de déplacement à vélo pour en faire un mode de transports au quotidien et plus seulement une activité de loisirs grâce à des investissements pour le stationnement, le renforcement du réseau cyclable (notamment autour des gares) et la résorption des coupures urbaines.

La Région souhaite également développer les services pour les cyclistes en lien avec Île-de-France Mobilités : les parcs de stationnement sécurisés Véligo dans les gares, la location longue durée de vélos électriques, ou la création d’ateliers de réparation.

La Commission permanente a donc voté vendredi 16 mars l’attribution de près de 11 M€ pour l’aménagement de pistes cyclables en Île-de-France.

La Ville de Paris est la principale bénéficiaire de ces aides puisque 4,5 M€ lui ont été attribués, l’enveloppe la plus importante jamais accordée à un département francilien sur le sujet des pistes cyclables, pour lui permettre la progression du déploiement de son plan vélo :

2,75 M€ pour financer la mise à double sens de l’ensemble des rues parisiennes ;

845 000 € pour l’aménagement du réseau cyclable structurant parisien au niveau de la rue Lecourbe sur 3000 m entre les boulevards Pasteur et Victor ;

366 000 € pour le déploiement du Réseau Express parisien sur 1200 m le long du Quai d’Austerlitz ;

262 000 € pour l’aménagement du réseau cyclable structurant parisien au niveau de la rue de Turbigo entre le bd Sébastopol et la place de la République sur près de 1000 m ;

225 000 € pour le déploiement du Réseau Express parisien sur 1000 m le long des rues du Faubourg-Saint-Martin et Château-Landon.

En Seine-et-Marne, le projet du département consistant à ajouter une piste cyclable sur le pont de Valvins est subventionné à 60%, soit 604 000 €. La commune d’Avon sera soutenue à hauteur de 150 000 €, celle de Clayes-Souilly à hauteur de 193 000 et celle de Limoges-Fourches à hauteur de 135 000 €  pour leurs projets de pistes cyclables.

Dans les Yvelines, le Département a reçu 1 M€ pour la création d’une piste cyclable longue de plus de 3 km reliant Issou à Limay le long de la RD 190. Port-Marly a reçu 457 000 € pour la création d’un itinéraire de 1,5 km le long de la Seine et Cernay-la-Ville a touché 330 000 € pour un aménagement de 3,5 km.

En Essonne, une piste cyclable de 5 km est financée entre Boullay-les-Troux et Saint-Rémy-les-Chevreuse (78) à hauteur de 413 000 € et une autre de près de 3 km est aidée à hauteur de 200 000 € au sein de la communauté d’agglomération Grand-Paris Seine Essonne Sénart tandis que le Département touche 25 000 € pour faire des études relatives à l’élaboration du schéma stratégique cyclable départemental.

 

Dans les Hauts-de-Seine, une piste de 250 m de long est créée à Chatillon, recevant 55 000 € d’aide régionale.

En Seine-Saint-Denis, la communauté d’agglomération Plaine Commune reçoit 360 000 € pour 1300 m de piste cyclable.

Dans le Val-de-Marne, pas moins de 4 projets sont soutenus : ceux des communes de Gentilly (1400 m de piste entre Paris et Gentilly), d’Alfort (660 000 € pour 2,3 km de piste), Choisy-le-Roi (450 000 € pour la création d’une zone 30 sur 2300 m) et Villejuif (40 000€ pour la mise en place d’une zone 30 en centre-ville).

Enfin, dans le Val d’Oise, le Département recevra 425 000 € pour une piste de 1,8 km entre Sagy et Saillancourt

Depuis 2016, près de 32M€ ont été investis dans le plan vélo.

 

Contact presse : 01 53 85 66 45 – servicepresseatiledefrance [dot] fr

 




Pour ne plus recevoir d'information, cliquez ici