Publié le 17 décembre 2021
Mis à jour le

Près de 10 millions d’euros d’équipements scientifiques financés pour la recherche francilienne

Laboratoire

Crédit photo : iStock

La Région Île-de-France vient de cofinancer l’acquisition de 18 équipements scientifiques et technologiques par des établissements d’enseignement supérieur et de recherche d'Île-de-France. Ce soutien aux projets de recherche l'écosystème scientifique francilien qui a pour cadre le dispositif SESAME.

Faire de l’Île-de-France une référence mondiale en matière de science et de technologie. Tel est l’objectif du dispositif régional SESAME « équipements et plateformes scientifiques et technologiques », qui veille à donner aux laboratoires franciliens les moyens de :

  • Développer de nouveaux projets de recherche d’envergure,
  • Renforcer leurs compétences scientifiques et technologiques.

Dans le cadre de ce dispositif, la Région a récemment accordé près de 10 millions d’euros afin d’aider les laboratoires franciliens à acquérir 18 équipements scientifiques et technologiques de pointe.

Pour l’année 2021, la Région avait choisi de donner la priorité aux projets innovants dans le domaine de la santé (10 projets financés, soit les deux tiers des financements octroyés). En parallèle elle avait réaffirmé son soutien spécifique aux sciences humaines et sociales (SHS) au travers de 2 projets sur les sciences du langage et des systèmes complexes. 

Bénéficiaires 2021 des financements SESAME « équipements et plateformes scientifiques et technologiques »

Les lauréats 2021 du dispositif SESAME sont : 

  • L’Université de Paris : 4 projets,
  • Sorbonne Université : 4 projets,
  • L’Institut Curie : 2 projets,
  • Le CNRS : 2 projets, 
  • L’Université Paris Saclay : 1 projet,
  • L’Université Sorbonne Paris Nord : 1 projet,
  • CY Cergy Paris Université : 1 projet,
  • L’INRAE : 1 projet,
  • Le CEA : 1 projet,
  • L’ENS : 1 projet.

Exemples concrets de projets retenus

Parmi les projets retenus figurent : 

  • La création d'un pôle d’imagerie in vivo et ex vivo de la rétine et du cerveau pour le développement de stratégies thérapeutiques ou de restauration visuelle à l’Institut de la Vision,
  • L'acquisition d’un microscope électronique pour les applications en santé, à l’interface entre la biologie, la chimie et la physique à l’Université de Paris,
  • L’accès à un ensemble de plateformes instrumentales de spectrométrie de masse performantes pour accompagner au plus haut niveau les recherches dans les domaines de la chimie et la santé de plusieurs laboratoires de l’Université Paris Saclay,
  • Le développement de  la plateforme numérique de l’Université Sorbonne Paris Nord, notamment à destination des domaines de la santé et des SHS,
  • Le financement d’un microscope à « super résolution » pour une imagerie sub-cellulaire fine en biologie végétale, ainsi que pour les reconstructions 3D et la modélisation pour lesquels un gain en résolution est significatif de l’INRAE.

En cofinançant des équipements de pointe et des plateformes mutualisées et ouvertes à la communauté scientifique, mais aussi aux entreprises franciliennes, la Région participe à la structuration des différents pôles d’excellence de l’Île-de-France et à leur attractivité.