Publié le 5 février 2020

La politique d’achats 2019-2021 de la Région Île-de-France

Crédit photo : Hugues-Marie Duclos

Réduire les dépenses, favoriser l'innovation et la protection de l'environnement, et bien sûr faciliter l'accès des TPE-PME aux marchés publics : telles sont les ambitions de la politique d'achats de la Région pour 2019-2021. Présentation des grandes lignes et de l'organisation mise en place.

Faire des économies, mais aussi permettre à la Région Île-de-France d’être plus innovante et plus responsable vis-à-vis des TPE-PME et sur le plan environnemental. Ces objectifs peuvent résumer la nouvelle politique d’achats que la Région Île-de-France a adoptée en mars 2019 pour la période 2019-2021.

Les chiffres clés des achats à la Région Île-de-France

  • 1 Md€ d'achats par an,
  • Auprès de 4.000 fournisseurs (dont 88% de TPE-PME en 2018, contre 73% en 2017),
  • 77% d'entreprises franciliennes parmi les fournisseurs (soit 110.000 heures d'insertion),
  • 73 M€ économisés entre 2017 et 2019 grâce à la mutualisation des marchés (50 M€ entre 2017 et 2018, et 23 M€ entre 2018 et 2019)

Les 3 piliers de la politique d'achats 2019-2021

La nouvelle politique d'achats de la Région repose sur 3 piliers : 

  • La performance qualitative et économique (grâce à une mutualisation des achats effectués par les services de l’administration, 100 millions d’euros doivent être économisés au cours de la mandature).
  • L’innovation à travers la recherche constante de produits, services ou modes d’organisation producteurs de valeurs.
  • La responsabilité, dans la mesure où la Région s'assure de la compatibilité des stratégies d’achats adoptées avec la préservation de l’écosystème industriel, et qu'elle veille à faciliter l'accès des TPE-PME à la commande publique.

Une politique dans le prolongement de précédents engagements

La politique d'achats 2019-2020 consolide de précédents engagements : 

  • Adoption en 2017 du Small Business Act.
    La Région s'engage, à travers ce document, à mieux informer les TPE-PME sur les marchés publics, à leur simplifier les démarches pour y accéder, à améliorer les délais de paiement, à privilégier les start-up innovantes...),
  • Signature en 2018 de la Charte Relations fournisseur responsable
    Conçue en 2010 par le Médiateur des entreprises et le Conseil national des achats, cette charte contient 10 engagements pour les entreprises et organisations publiques vis-à-vis de leurs fournisseurs.
  • Refonte en 2019 du Schéma de promotion des achats responsables (Sherpa) de 2015.
    Ses principaux axes : simplifier l’achat public pour favoriser l’accès des TPE-PME, contribuer à l'emploi à la structuration de filières économiques en Île-de-France, favoriser l’économie sociale et solidaire et l’emploi durable et prendre en compte les défis environnementaux (consommation de matières premières, émissions de CO2, gestion des déchets, intégration du bio, fournitures libres de substances toxiques…).

Maximilien.fr, la plateforme des marchés publics d'Île-de-France

Maximilien.fr

La Région publie ses marchés sur la plateforme Maximilien.fr, qui abrite aussi les consultations de nombreux autres acheteurs franciliens. L'accès à la plateforme est gratuit pour les entreprises.

Les réponses aux marchés publics se font uniquement par voie électronique sur Maximilien.fr.

La centrale d’achats de la Région

Contactez la centrale d'achats 

Des questions ?
Écrivez à
centrale-achat@iledefrance.fr

La Région a mis en place une centrale d'achats pour :

  • Favoriser la mobilisation des ressources et compétences en vue d’accroître la performance qualitative et économique des achats,
  • Promouvoir l’innovation,
  • Accompagner le développement de filières,
  • Regrouper, négocier en amont les fournisseurs, pour les lycées.

Entreprises, faites-vous connaître !

Si vous souhaitez être référencé par la Région Île-de-France (pour être sollicité dans le cadre d'un éventuel sourcing), complétez notre formulaire en ligne.

L’adhésion à la centrale d’achats est ouverte à tout acheteur public ayant son siège social en Île-de-France.

L'action de la centrale d'achats est guidée par les principes suivants : 

  • Performance,
  • Professionnalisme,
  • Sécurité juridique,
  • Participation des utilisateurs,
  • Agilité,
  • Prise en compte des TPE-PME dans l’adoption des stratégies d’achat.

Principaux types d’achats actuels :

  • Solutions d’impression,
  • Contrôles techniques obligatoires/ contrôles techniques réglementaires,
  • Produits d’entretien.

Dans le contexte d'épidémie de Covid-19, la Région élargit son offre de produits et services aux masques, gel hydro-alcoolique, consommables de protection et matériels de désinfection.

Pour accéder à la plateforme, contactez : centrale-achat@iledefrance.fr

Les 3 services de la Région chargés des achats publics

Les achats de la Région Île-de-France sont gérés par 3 services :

Service Achats généraux, Communication et Prestations de services

Pour les achats dans les secteurs d’activités de la communication (conseil, supports et événementiel), de la culture, des ressources humaines, hors formation, des moyens généraux, notamment le multiservices (déplacements et gestion de la flotte, restaurations, nettoyage, accueil, courrier, fournitures diverses, mobiliers, transferts, sécurité…) et diverses prestations de service nécessaires aux fonctionnements de l’institution.

Service Formation, Conseil, Numérique et Équipements

Pour les achats dans les secteurs d’activités de la formation (formation professionnelles, formation des agents régionaux), du numérique-informatique (équipements informatiques, logiciels, système d’information, maintenance IT, télécoms), du conseil (études, audit, assistance à maîtrise d'ouvrage, expertises), des équipements (équipements pédagogiques dans lycées et équipements nécessaires au bon fonctionnement des établissements de la Région).

Service Achats Travaux et Prestations associées

Pour l'ensemble des prestations liées au domaine de la construction : maîtrise d’ouvrage, maîtrise d’œuvre, prestations intellectuelles travaux (assistance à maîtrise d’ouvrage, économiste, contrôle technique, géomètre…), travaux de construction et de travaux maintenance.