Plongée dans les paysages insoupçonnés d'Île-de-France

Pour célébrer ses 40 ans, l'Agence des espaces verts de la Région a imaginé « Voyage dans les espaces naturels d'Île-de-France », une expo qui mêle une quarantaine de paysages souvent méconnus du public. Elle est à voir sur les grilles des parcs du Raincy (93) jusqu'au 1er décembre. En voici un aperçu.

Guyane ? Forêt régionale de Verneuil (Yvelines)

La couleur de ce chemin forestier, situé en forêt régionale de Verneuil, n’est pas sans rappeler la latérite, roche rouge qui se forme par altération des roches sous les climats tropicaux. Il s’agit ici de reste de tuiles, vestiges de l’exploitation passée de carrières d’argile aux abords de la forêt. Ce sol forme un joli contraste avec la végétation avoisinante.
Cette forêt est l’une des composantes de la butte de Marsinval, avec la plaine de Vernouillet. Photo : © AEV/Fabien Chenel/L’Agence Nature

 

Martinique ? Forêt régionale des Vallières (Seine-et-Marne)

Perchée sur un coteau dominant la Marne, la forêt régionale des Vallières offre une grande palette de paysages : forêt feuillue, étendues hérissées de boutons d’or, sources jaillissantes… Mais la surprise provient des immenses clématites, d’une trentaine de mètres de hauteur, qui s’accrochent aux frênes et aux érables. Au printemps, leur blancheur offre aux promeneurs un rideau protecteur mais, surtout, un spectacle exceptionnel. Photo : © AEV/Jean-François Hellio et Nicolas Van Ingen

 

Écosse ? Plaine de l'Ormeteau (Seine-et-Marne)

Ces Highland cattle sont originaires de la région éponyme, en Écosse. Cette race rustique et robuste peut pâturer des zones peu appétentes pour d’autres espèces (landes, marécages…), comme ici à l’Ormeteau. Malgré son aspect imposant, elle est plus légère que ses consœurs françaises, ce qui permet de minimiser le tassement des sols pâturés.
Photo : © AEV/Jean-François Hellio et Nicolas Van Ingen

 

Île de Pâques ? Forêt régionale de Rougeau (Seine-et-Marne, Essonne)

Le long de l’allée Bourette, au beau milieu de chênes majestueux, se dresse Le Gardien, réalisé par Gloria Friedmann. L’Agence des espaces verts a donné carte blanche à l’artiste allemande pour créer une œuvre pérenne devant interpeller le promeneur. Géant de terre d’environ 10 mètres de haut, Le Gardien veille sur la forêt. Sa tête, surmontée de 5 cerfs, questionne la place de l’Homme dans le monde animal et la nature. Photo : © AEV/Sylvain Legrand

 

Landes ? Réserve naturelle de la Boucle de Moisson (Yvelines)

Ces majestueuses pinèdes noires dominent la réserve naturelle régionale de la Boucle de Moisson. Vestiges d'un passé marqué par l'empreinte de l'Homme, leur présence ici revêt un fort intérêt pour l'avifaune. Il n'est pas rare d'y apercevoir des rapaces comme la bondrée apivore et le faucon hobereau. Photo : © AEV/Fabien Chenel/L'Agence Nature

 

Louisiane ? Réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux (Seine-et-Marne) 

Une ambiance de bayou plane, au petit matin, sur les grandes étendues d’eau, vestiges d’anciennes gravières. Les milieux humides, malheureusement en régression dans toute l’Europe, ont une importance fondamentale. Havres de paix pour de nombreux oiseaux, ils constituent également des zones d’expansion des crues permettant, en partie, d’endiguer les phénomènes d’inondation. Photo : © AEV/Jean-François Hellio et Nicolas Van Ingen

 

Australie ? Forêt régionale de Bréviande (Seine-et-Marne)

Le lapin est l'ami des gestionnaires de sites naturels. En se nourrissant des jeunes pousses et en grattant le sol, il contribue de manière écologique au maintien des milieux ouverts. Une aubaine pour la végétation herbacée, qui bénéficie ainsi des rayons du soleil et abrite une riche biodiversité, dont de nombreux insectes. Photo : © AEV/Hellio et Van Ingen

 

San Francisco ? Espace naturel régional des Buttes du Parisis (Val-d'Oise)

Du haut de ses 128 mètres, la butte des Châtaigniers offre un panorama unique sur la capitale et sur la vallée de la Seine. Ce balcon végétal est accessible via un sentier en pente douce ou par un escalier de 365 marches, une pour chaque jour de l’année ! L’Agence des espaces verts a réalisé un énorme travail de réhabilitation de ce site longtemps éventré par des carrières d’exploitation du gypse. Après avoir été remblayée, la butte s’est vue agrémentée de près de 40.000 arbres… Photo : © AEV/Fabien Chenel/L’Agence Nature

 

Cambodge ? Forêt régional de Montgé (Seine-et-Marne)

Le hêtre est l'une des essences les plus majestueuses qui peuplent les forêts européennes, mais il se fait rare en Île-de-France. Les pentes nord de la butte de Montgé, riches en gypse, en abritent de beaux spécimens grâce à leur microclimat de type montagnard et leur humidité importante. Photo : © AEV/Sylvain Legrand

 

Danube ? Réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux (Seine-et-Marne)

Le niveau des eaux est changeant au Grand-Voyeux et offre une grande variété de paysages, notamment en période d’étiage (basses eaux). Les zones humides accueillent de nombreuses espèces de batraciens, de reptiles et de poissons comme les brochets et les carpes. Une biodiversité aquatique qui explique la présence de nombreux oiseaux au sein de ce site classé « réserve naturelle régionale » en 2012. Photo : © AEV/Jean-François Hellio et Nicolas Van Ingen

 

Hollande ? Espace naturel régional du Bout du Monde (Yvelines)

Le coquelicot appartient au groupe des plantes dites « messicoles », associées à l’agriculture depuis les temps anciens. Le cycle biologique du coquelicot est en effet adapté aux cultures des céréales, sa floraison intervenant avant la moisson. Cette jolie plante rouge a beaucoup régressé du fait de l’emploi d’herbicides. Sa présence dans les champs témoigne d’une pratique de l’agriculture raisonnée. Photo : © AEV/Fabien Chenel/L’Agence Nature

 

Ardennes ? Forêt régionale de Champ-Garnier (Yvelines)

Ce massif, également appelé « Forêt de Port-Royal des Champs », est le berceau historique de l’abbaye de Port-Royal, fondée en 1204. Au XVIIe siècle, ce monastère devint un haut lieu de la doctrine janséniste. Hommes de lettres et philosophes, dont Pascal et Racine, aimaient à se retirer dans la tranquillité méditative du site. Cette partie de la forêt est particulièrement dense : châtaigniers et charmes poussent sous une futaie de chênes. Photo : © AEV

 

Brocéliande ? Forêt régionale de Saint-Eutrope (Essonne)

Véritable enclave au sein d’un espace très urbanisé, la forêt régionale de Saint-Eutrope renferme quelques curiosités, comme ce chaos de grès que l’érosion a doté de formes féériques. Héritage d’une longue histoire géologique, il date de l’ère tertiaire et s’est constitué à partir de sable, preuve de la présence de la mer en Île-de-France il y a 30 millions d’années. Photo : © AEV/Sylvain Legrand

L'Agence des espaces verts vient de lancer « Balade branchée », une appli mobile gratuite qui propose 30 promenades et plus de 100 km de sentiers à parcourir.

La Région organise ce 16 juin les Assises de la forêt et du bois afin de lancer une réflexion avec les acteurs du secteur. 25% du territoire francilien est actuellement recouvert de forêt, selon l'Institut d'aménagement et d'urbanisme.

Pour assurer la pérennité des Parcs naturels régionaux, la Région va prendre à sa charge dès l'an prochain la part de financement assumée aujourd'hui par les départements de grande couronne. Une décision qui marque et renouvelle l’attachement de la Région à un développement durable, alliant préservation du patrimoine et développement économique.

Article

Dans un contexte où le tourisme en région parisienne a été durement impacté ces derniers mois par les attentats, la grande couronne rassemble les atouts pour redynamiser l’offre touristique en Île-de-France.

Décision du conseil régional

L'Île-de-France compte désormais 12 réserves naturelles régionales. Le Conseil régional a voté ce 13 octobre le classement de la toute dernière : les étangs de Bonnelles situés dans le parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse.

Piliers du dynamisme des communes rurales, les commerces de proximité, à travers les commerçants eux-mêmes ou les maires, vont bénéficier d’un soutien financier dans le cadre du Pacte rural. Explications et témoignages.

L’Île-de-France ne se résume pas à ses villes. C’est ce qu’a souhaité rappeler Valérie Pécresse lors de la session du Conseil régional des 17 et 18 mars, amorçant la mise en œuvre d’un pacte rural et en multipliant par deux, dans le budget 2016, les crédits consacrés à l’aide aux territoires ruraux.

Reportage

Ce bourg rural de l'Essonne ouvrira prochainement une parapharmacie grâce à une aide de la Région, dans le cadre du soutien au commerce de proximité.

Portrait

Auvers-sur-Oise est associée aux impressionnistes mais aussi à Van Gogh qui y a vécu ses derniers jours. Avant de partir sur les traces du peintre célébrissime, défaisons-nous de quelques idées reçues.

Reportage

Mais par où commencer pour raconter l’abbaye qui a fait la renommée d’Asnières-sur-Oise ? Lieu de rencontre et de création de portée internationale pour les musiciens, espace de recherche des musicologues, point de convergence des mélomanes, c’est aussi un remarquable ensemble de bâtiments riche de 800 ans d’histoire et entouré de jardins contemporains.

Article

Principale productrice de plantes médicinales en France jusqu'au milieu du XXe siècle, Milly-la-Forêt entend renouer avec cette activité pour dynamiser l'agriculture locale et profiter de l'essor de l'aromathérapie.

Territoire

Partout, Milly-la-Forêt rend hommage au poète. Cette commune de l’Essonne, qui mérite plus qu’un détour, abrite la maison de Jean-Cocteau, que l'on peut visiter.

Portfolio

À cheval sur Sevran, Livry-Gargan, Villepinte et Vaujours (93), ce magnifique espace boisé de 113 hectares borde le canal de l'Ourcq. Avec ses aires de jeux pour enfants, ses belles pelouses et ses larges allées pour se promener à pied ou à vélo, il est un poumon vert au cœur d'un territoire fortement urbanisé.

Article

Retenu dans le cadre de l’appel à projets de la Région, qui va consacrer 235 M€ à la création de 100 nouveaux quartiers innovants, La Pépinière doit voir le jour à l'horizon 2021.

Portfolio

Forêts, joyaux architecturaux, étangs, les quatre parcs naturels franciliens fourmillent d'atouts pour s'évader en pleine nature. Tour d'horizon en images.

Vidéo

L'Île-de-France apporte tout son soutien à la candidature de ‪#‎Paris2024‬ : notre ambition olympique et paralympique.

Article

Inauguré ce 10 octobre, ce village vacances situé près de Disneyland Paris espère attirer 900.000 visiteurs par an et doit créer plus de 4.000 emplois directs et indirects. Un équipement qui doit permettre d'amplifier l'attractivité de l'Est francilien et qui a reçu le soutien financier de la Région.

Dans le cadre du fonds régional pour le tourisme, la Région entend accélérer la transition numérique du secteur en soutenant des projet innovants. Exemple avec un parcours en 3D qui verra le jour en juin 2018 au château de Vaux-le-Vicomte (77).

Action quotidienne

La Région s’engage aux côtés de la Fondation du patrimoine, et renforce son soutien au patrimoine local. Les aides vont être simplifiées, tandis qu'un label « Patrimoine d'intérêt régional » va être créé. En 2018, le budget régional alloué au patrimoine sera quasiment doublé : de 5 à 9 M€.

Interview

Antoine Jacobsohn, directeur du Potager du Roi à Versailles et jardinier, nous parle des enjeux de conservation et de formation du jardin, classé au titre des monuments historiques depuis 1926.

Avec une commune sur deux sans médecin généraliste, l’Île-de-France est le premier désert médical français. Aides à l’installation de médecins, sécurisation des cabinets médicaux et développement de la télémédecine font partie des mesures lancées par la Région pour y remédier.

L'Île-de-France compte environ 200 millions d'arbres. Dans le cadre du Plan vert pour une Île-de-France plus verte, l'exécutif régional souhaite recenser les arbres remarquables franciliens pour mieux les protéger et les valoriser.

Article

Avec 10% de visiteurs supplémentaires par rapport à l'an dernier, l'Île-de-France enregistre une hausse record de la fréquentation touristique au cours du 1er semestre 2017. C'est la meilleure année depuis 2008.

Alors que les grandes lignes de la réforme territoriale du Grand Paris voulu par le gouvernement devraient être dévoilées avant mi-décembre, le directeur général de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme d’Île-de-France expose sa vision de la métropole. Interview.