La rédaction

Plan vélo : 43 M€ investis depuis 2016

Tripler le nombre de déplacements à vélo pour en faire un mode de transport au quotidien : c'est l'objectif du Plan vélo régional. En mars 2018, 11 M€ ont été attribués aux collectivités dont 4,5 M€ à la Mairie de Paris. Les détails.

Dans le cadre du Plan vélo adopté en mai 2017, la Région Île-de-France a décidé de changer de stratégie dans son soutien à la pratique du vélo. Investissements pour le stationnement, renforcement du réseau cyclable (notamment autour des gares) et résorption des coupures urbaines : la volonté régionale est de faire du vélo un mode de transports du quotidien.

Le plan prévoit d'investir 100 M€ d'ici 2021 pour atteindre 2 millions de déplacements par jour à bicyclette, contre 650.000 environ aujourd'hui.

Depuis 2016, 6 M€ ont été versés à Île-de-France Mobilités, pour le déploiement des parcs de stationnement sécurisés Véligo dans les gares, la location longue durée de vélos électriques, ou la création d’ateliers de réparation. Au total, en deux ans, plus de 43 M€ ont déjà été investis, dont 11 M€ lors de la Commission permanente de mars 2018. 

 

Près de 11 M€  votés en faveur de la pratique du vélo en mars 2018

À Paris

La Ville de Paris a reçu une enveloppe jamais accordée à un département francilien sur le sujet des pistes cyclables : 4,5 M€ pour lui permettre la progression du déploiement de son plan vélo :

  • 2,75 M€ pour financer la mise à double sens de l’ensemble des rues parisiennes ;
  • 845.000€ pour l’aménagement du réseau cyclable structurant parisien au niveau de la rue Lecourbe sur 3.000 m entre les boulevards Pasteur et Victor ;
  • 366.000€ pour le déploiement du Réseau Express parisien sur 1.200 m le long du Quai-d’Austerlitz ;
  • 262.000€ pour l’aménagement du réseau cyclable structurant parisien au niveau de la rue de Turbigo entre le boulevard Sébastopol et la place de la République sur près de 1.000 m ;
  • 225.000€ pour le déploiement du Réseau Express parisien sur 1.000 m le long des rues du Faubourg-Saint-Martin et Château-Landon.

 

En Seine-et-Marne

Le projet du Département de Seine-et-Marne d'ajouter une piste cyclable sur le pont de Valvins est subventionné à hauteur de 604.000.€. La commune d’Avon sera soutenue à hauteur de 150.000€, celle de Clayes-Souilly de 193.000€ et celle de Limoges-Fourches de 135.000€ pour leurs projets de pistes cyclables.

 

Dans les Yvelines

Le Département des Yvelines a reçu 1 M€ pour la création d’une piste cyclable longue de plus de 3 km reliant Issou à Limay le long de la RD 190 ; Port-Marly 457.000 € pour la création d’un itinéraire de 1,5 km le long de la Seine et Cernay-la-Ville 330.000€ pour un aménagement de 3,5 km.

 

En Essonne

Une piste cyclable de 5 km est financée entre Boullay-les-Troux et Saint-Rémy-les-Chevreuse (78) à hauteur de 413.000€ et une autre de près de 3 km pour un montant de 200.000€ au sein de la communauté d’agglomération Grand-Paris Seine Essonne Sénart. Le Département s'est par ailleurs vu octroyer 25.000€ pour faire des études relatives à l’élaboration du schéma stratégique cyclable départemental.

 

Dans les Hauts-de-Seine

Une enveloppe de 55.000 € a été votée pour la création d'une piste de 250 m de long est à Châtillon.

 

En Seine-Saint-Denis

La communauté d’agglomération Plaine Commune reçoit un soutien de 360.000€ pour la création de 1.300 m de piste cyclable.

 

Dans le Val-de-Marne

Qautre projets sont soutenus dans le Val-de-Marne : ceux des communes de Gentilly (875.000€ pour 1.400 m de piste entre Paris et Gentilly), Maisons-Alfort (660.000€ pour 2,3 km de piste), Choisy-le-Roi (430.000€ pour la création d’une zone 30 sur 2.300 m) et Villejuif (40.000€ pour la mise en place d’une zone 30 en centre-ville).

 

Dans le Val-d’Oise

Le Département du Val-d'Oise recevra 425.000€ pour une piste de 1,8 km entre Sagy et Saillancourt.

Photo : © Marie Genel/Picturetank