Production ciné-TV soutenue : « Petite Maman » en salles

du mercredi 02 juin au vendredi 02 juillet 2021

Quand la cinéaste Céline Sciamma filme la rencontre d'une petite fille avec sa mère redevenue petite fille, cela donne un film merveilleux troublant. Produit avec l'aide de la Région, à voir dès ce 2 juin 2021 au cinéma.

Règles sanitaires pour le cinéma

  • À partir du 19 mai 2021 : port du masque, 35% des sièges max., couvre-feu à 21h,
  • À partir du 9 juin 2021 : port du masque, 65% des sièges max., couvre-feu à 23h,
  • À partir du 30 juin 2021 : port du masque, 100% des sièges, sans couvre-feu.

► Plus  d'infos.

100 productions ciné-TV aidées chaque année

La Région soutient 100 productions par an, dans tous les genres : 

  • Fiction,
  • Documentaire,
  • Animation.

Pour le cinéma, au stade de l'écriture, de la production et de la post-production

Pour l'audiovisuel, sur des productions unitaires et des séries, destinées à la télévision et aux plateformes de streaming.

Petite Maman

À voir sur grand écran à partir de ce 2 juin 2021, Petite Maman, de Céline Sciamma, est un film bénéficiaire du Fonds de soutien Cinéma de la Région.

Et ce n'est pas le premier ainsi aidé de la cinéaste.

4 de ses films précédents l'ont déjà été :

Petite Maman est, pour sa part, un film doucement fantastique et joliment troublant, dans lequel une fillette de 8 ans fait une expérience folle : rencontrer sa maman elle-même petite fille.

À hauteur d'enfant mais destiné à tous

L'histoire a pour point de départ la mort de la grand-mère de la petite Nelly (Joséphine Sanz) et la nécessité, pour ses parents, d'aller vider la maison qu'elle habitait. La tristesse pousse, un matin, la mère de la fillette (Nina Meurisse) à aller dans le bois tout proche. Quand elle s'y aventure à son tour, Nelly rencontre une petite fille (Gabrielle Sanz). Celle-ci construit une cabane, elle a son âge et elle s’appelle Marion comme sa mère...

Ce film où il est question de deuil et de transmission a été conçu à hauteur d'enfant tout en étant également destiné au public adulte.

Pour y parvenir, la cinéaste Céline Sciamma précise qu'elle s'est demandé à chaque étape de fabrication : « Que ferait Miyazaki ? » (le réalisateur de Mon voisin Totoro, du Voyage de Chihiro et autres films d'animation capables d'enchanter petits et grands, chacun avec sa grille de lecture).

Accessoires et costumes intemporels

Le film a été tourné à Cergy (95), où la réalisatrice a passé son enfance, et en studio. Avec des accessoires et des costumes choisis pour leur caractère intemporel, impossibles à rattacher à une époque précise entre les années 1950 et nos jours. Pour mieux troubler le spectateur.

En Ile-de-France

Informations pratiques

Adresse

au cinéma

France

Aide régionale (Fonds de soutien) : 270.000 euros (à Lilie Films)

Durée : 1h12

Tarification

Payant