Publié le 20 mai 2021

Palmarès du Prix littéraire des lycées, apprentis et stagiaires de la formation professionnelle 2020-2021 de la Région Île-de-France

Créé par la Région Île-de-France, ce prix propose chaque année à près de 1200 lycéens, apprentis et stagiaires de la formation professionnelle franciliens de développer une relation vivante à la lecture et à l'écriture, d'aller à la rencontre des auteurs et des œuvres, de se familiariser avec les librairies et les bibliothèques et d'élire leur lauréat parmi les auteurs de la sélection régionale. Il s'inscrit dans le cadre de la politique éducative et culturelle de la Région Île-France pour développer et encourager la lecture auprès des jeunes.

Ce prix littéraire rassemble dans chacun des 8 départements d’Île-de-France, 5 classes de seconde, première ou terminale, générales ou professionnelles, autour de 5 livres et de leurs auteurs. Soit 40 classes de 40 lycées et CFA d’Île-de-France, autant de librairies et bibliothèques, et les auteurs de 40 œuvres contemporaines, sans distinction de genres.

Pour rappel, la sélection 2020-2021 : https://www.iledefrance.fr/selection-des-40-ouvrages-de-ledition-2020-2021-du-prix-litteraire-des-lyceens-apprentis-et

La Région Île-de-France prend en charge l’achat des livres auprès des librairies partenaires et remet aux professeurs, à l’occasion du lancement du Prix, un bon d’achat (chèque-lire) pour chaque élève, d’un montant de 18 euros à utiliser dans la librairie partenaire. Chaque classe est ainsi dotée de 40 ouvrages en compétition et de plusieurs lots de 5 livres.

Comme chaque année, les (livres) lauréats devaient être dévoilés sur la grande scène du salon Livre Paris, devant l'ensemble des élèves, invités par la Région Île-de-France. Cet évènement ayant dû à nouveau être annulé en raison de la crise sanitaire, la Région Île-de-France a annoncé aujourd’hui le palmarès en diffusant la cérémonie de remise des prix via son site internet. Chaque auteur lauréat perçoit une bourse de la Région Île-de-France d'un montant de 2250€ pour ce prix.

Le Prix littéraire des lycéens, apprentis et stagiaires de la formation professionnelle est l’un des programmes originaux d'éducation artistique et culturelle de la Région Île-de-France, comme les Leçons de littérature dans les lycées franciliens, les résidences d’écrivains dans les lycées, la Quinzaine de la librairie pour les lycéens ou encore Paroles de Chercheurs.

 

Palmarès 2020-2021

 

Les lauréats du Prix littéraire des lycéens, apprentis et stagiaires de la formation professionnelle 2020-2021 de la Région Île-de-France sont :

Paris (75)

Hugo Boris, pour Le Courage des autres, Grasset

Ancien assistant réalisateur de documentaires et réalisateur de courts métrages, Hugo Boris est l’auteur de six romans dont, aux éditions Belfond : Le Baiser dans la nuque, La Délégation norvégienneJe n’ai pas dansé depuis longtemps et Trois grands fauves. En 2016, il a publié POLICE chez Grasset : prix Eugène Dabit, prix des lycéens PACA, traduit en trois langues, et une adaptation au cinéma en mars 2020 (réalisation Anne Fontaine, avec Virginie Efira et Omar Sy).

 

Seine-et-Marne (77)

Mathieu Palain, pour Sale gosse, L’Iconoclaste

Sale Gosse est le premier roman de Mathieu Palain, journaliste de formation.  On y croise un peu de l’histoire de son père, des éducateurs côtoyés lors de l’enquête qu’il a menée à Auxerre pour écrire ce livre, et de chaque personne rencontrée en trente ans de vie à Ris-Orangis où il est né, en 1988. Son deuxième roman Ne t’arrête pas de courir est à paraître à L’Iconoclaste en août 2021.

 

Yvelines (78)

Astrid Éliard, pour La dernière fois que j’ai vu Adèle, Mercure de France

Astrid Éliard est née en 1981. Après avoir travaillé dans les secteurs de la presse et de l’édition, elle est aujourd'hui enseignante. Autrice de quatre romans et d’un recueil de nouvelles, tous aux éditions Mercure de France, elle a reçu le prix de la SGDL pour Nuits de noces, et le prix Marcel Pagnol pour Danser.

 

Essonne (91)

Chloé Wary, Saison des Roses, FLBLB éditions

Née en 1995 à Chilly-Mazarin, Chloé Wary étudie les arts appliqués au lycée Auguste Renoir, à Paris. Elle élabore un projet de fin d'études sur les droits des femmes – notamment celui de conduire – en Arabie Saoudite ; cette première BD sera publiée chez Steinkis en 2017 sous le titre Conduite interdite. Lors d’une résidence à Mazé-Milon en 2018, elle prépare une bande dessinée sur le football féminin ; elle est elle-même devenue joueuse pour mieux s'immerger dans le sujet. En 2020, elle publie une bande dessinée consacrée à l’orchestre Insula Orchestra : Beethov sur Seine (Steinkis).

 

Hauts-de-Seine (92)

Juliette Arnaud, Maintenant, comme avant, Belfond

Juliette Arnaud est comédienne, dramaturge et depuis 2014, chroniqueuse littéraire sur France Inter (Par Jupiter !). Elle est déjà l’auteure de Comment t’écrire adieu (Belfond, 2018), Maintenant, comme avant est son deuxième roman. Née à Saint-Étienne, Juliette Arnaud, après avoir entamé un cursus de science politique, entre au Cours Florent, où elle rencontre Christine Anglio et Corinne Puget avec qui elle jouera Arrête de pleurer Pénélope à partir de 2002. Dès son lancement, en 2019, elle intègre l'équipe des rédactrices du mensuel Siné Madame.

 

Seine-Saint-Denis (93)

Olivier Dorchamps, pour Ceux que je suis, Finitude

Olivier Dorchamps est franco-britannique. Issu d’une famille cosmopolite, il a grandi à Paris et vit à Londres d’où il a choisi d’écrire en français. Il pratique l’humour, l’amitié et la boxe régulièrement. Ceux que je suis (Finitude, 2019) est son premier roman (Prix des lecteurs des bibliothèques de la Ville de Paris 2020,  Prix [du Métro] Goncourt 2020).

 

Val-de-Marne (94)

Rachid Benzine, pour Ainsi parlait ma mère, Le Seuil

Né en 1971 à Kénitra au Maroc, Rachid Benzine est enseignant, islamologue et chercheur associé au Fonds Ricœur, auteur de nombreux essais dont le dernier est un dialogue avec Delphine Horvilleur, Des mille et une façons d'être juif ou musulman (Seuil). Sa pièce Lettres à Nour a été mise en scène avec succès dans plusieurs pays. Après Ainsi parlait ma mère, il signe en août 2020 un second roman Dans les yeux du ciel (Seuil).

 

Val d’Oise (95)

GiedRé et Holly R, pour La Boîte de petits pois, Delcourt

Née à Vilnius en 1985, Giedrė Barauskaitė, dite GiedRé, est une autrice-compositrice-interprète et humoriste d'expression française. Arrivée en France à l’âge de sept ans avec sa mère et son grand frère, GiedRé débute à 15 ans la guitare et se met à composer. Elle étudie l'art dramatique au cours Florent puis à l'ENSATT de Lyon et tient de petits rôles à la télévision, au théâtre et dans des spots publicitaires. Remarquée par Raphaël Mezrahi durant une audition, GiedRé se produit en première partie de son spectacle à La Cigale. Elle adopte le nom de scène « Moisie » et assure les premières parties des spectacles de Laurent Baffie puis d'Oldelaf. Son nouvel album Chansons romantiques au piano sort en juin 2021.

Holly R est titulaire d'un bac STI Arts Appliquées et a également étudié la restauration conservation d'œuvres d'art. Diplômé de l'école Jean-Trubert, en tant qu'auteur de BD et illustrateur, il réalise ensuite une bande dessinée pour la société des Membres de la légion d'honneur. En 2015, il dessine une série de personnages pour la campagne d'affiches "#lachemoilaville" de l'association Stop harcèlement de rue Nantes, ainsi qu'une partie de la colorisation du 4e tome de Golias pour le Lombard. Choisi par GiedRé pour illustrer sa BD, ils feront ensemble La Boîte de petits pois.