15 mars 2019

Palmarès 2019 du Prix littéraire des lycéens, apprentis et stagiaires de la formation professionnelle

Créé par la Région Île-de-France, ce prix propose aux jeunes de développer une relation vivante à la lecture et à l’écriture, d’aller à la rencontre des auteurs contemporains, de se familiariser avec les métiers et les lieux dédiés aux livres et, enfin, d’élire leur lauréat parmi les auteurs de la sélection régionale. Il s’inscrit dans le cadre de la politique d’éducation artistique et culturelle de la Région Île-France pour développer et encourager la lecture auprès des lycéens, des apprentis et des stagiaires de la formation professionnelle.

Dans chacun des 8 départements franciliens, les élèves de 5 classes ont lu 5 ouvrages et élu leurs lauréats parmi les auteurs de la sélection régionale.

Les 9 lauréats ont été dévoilés, vendredi 15 mars, devant un public d’un millier d’élèves réunis au salon Livre Paris. Le poète slameur  Marc Alexandre Oho Bambé (alias Capitaine Alexandre),  accompagné à la guitare électro acoustique par Kalimat, a fait résonner ses mots sur la Grand Scène de Livre Paris en amont de cette remise de prix.

Cinq romanciers et quatre auteurs de BD voient leurs ouvrages récompensés

 

Paris (75)
Stéphane Levallois, pour Les disparues d’Orsay (éd. Futuropolis). Il a publié notamment aux éditions Futuropolis,  Le Dernier Modèle (2007),  La Résistance du sanglier (2008), Racket (2015).

Seine-et-Marne (77)
Jérôme Dubois, pour Tes yeux ont vu (éd. Cornélius). Son premier livre Jimjilbang est paru en avril 2014 aux éditions Cornélius, puis Tes yeux ont vu chez le même éditeur en novembre 2017 et son troisième livre, Bien Normal, en août 2018, toujours chez Cornélius.

Yvelines (78)
Monica Sabolo, pour Summer (éd. JC Lattès).  Ses deux derniers romans : Tout cela n’a rien à voir avec moi (Prix de Flore, 2013) et Crans-Montana (Grand prix de la SGDL, 2015) ont reçu un très bel accueil.

Essonne (91)
Marc Pautrel, pour La vie princière « éd. Gallimard» et David Sala, pour Le joueur d’échecs (éd. Casterman), ex-aequo.

Marc Pautrel a publié sept romans aux éd. Gallimard dans la collection «L’Infini» : L’Homme pacifique (2009), Un voyage humain (2011), Polaire (2013), Orpheline (2014), Une jeunesse de Blaise Pascal (2016), La sainte réalité : Vie de Jean-Siméon Chardin (2017) et La Vie princière (2018).

David Sala travaille également pour l’édition jeunesse. Le Prix de la Ville de Sérignan lui est attribué en 2000 pour Le Début et la Fin. Il publie ensuite, chez Casterman, Le Tatoueur du cielLes Mille Ruses du renard volant, ou encore La Prisonnière du brouillard. En 2013, il adapte Cauchemar dans la rue, de Robin Cook, pour la collection Rivages/Casterman/Noir.

Hauts-de-Seine (92)
Gaëlle Josse pour Une longue impatience (éd. Notabilia). Elle publie son premier roman Les Heures silencieuses en 2011 chez Autrement. Le Gardien d’Ellis Island en 2014 a remporté notamment le Prix de littérature de l’Union européenne. Elle a publié une dizaine de romans.

Seine-Saint-Denis (93)
Pierre Alary, pour Mon traître (éd.Rue de Sèvres). En 2001, paraît le premier tome de la série Les Échaudeurs des Ténèbres. L’aventure BD continue avec la série Belladone  scénarisée par Ange. Suivront 3 tomes de Sinbad avec Arleston, puis l’adaptation de Moby Dick avec Olivier Jouvray. En 2013, commence la série Silas Corey scénarisée par Fabien Nury.

Val-de-Marne (94)
Violaine Bérot, pour Tombée des nues (éd. Buchet Castel). Son parcours éclectique l’a menée de l’informatique à l’élevage de chèvres. Dans cette vie en soubresauts, une seule constante : écrire. Elle a publié une dizaine de romans

Val d’Oise (95)
Wilfried N’Sondé, Un Océan, deux mers, trois continents, (éd. Actes Sud). Écrivain, il publie son œuvre aux éditions Actes Sud, et ses romans sont traduits aux États-Unis et en Italie. Il est actuellement en résidence d’écrivain, dans le cadre du programme régional, au lycée Jacques Amyot de Melun.


 

Dans le cadre de la stratégie culturelle régionale, le livre se hisse sur la première marche d’accès au savoir et à la culture partout et pour tous.

La Région Île-de-France développe trois actions éducatives et culturelles autour du livre afin d’accompagner sa diffusion sur l’ensemble du territoire, prioritairement en direction des lycées et des centres de formation des apprentis (CFA) : les Leçons de littérature, le Prix littéraire des Lycéens, apprentis et stagiaires de la formation professionnelle et la Quinzaine de la Librairie.

Ces dispositifs illustrent la volonté de la Région Île-de-France de faire de ces établissements la porte d’entrée de la culture, en développant notamment la pratique de la lecture chez les jeunes.  Ces trois actions forment un socle commun dont l’objectif est de susciter un rapport vivant des lycéens à la littérature, par la rencontre avec des auteurs et la fréquentation des librairies et des bibliothèques.