Orientations budgétaires 2018 : une logique de consolidation

Le vote du budget régional 2018 aura lieu entre le 18 et le 20 décembre. Les grandes orientations budgétaires ont d’ores et déjà été présentées aux élus ce 23 novembre. Elles traduisent deux priorités : l’investissement et la recherche d’efficience en matière de fonctionnement. Et trois axes forts : la transformation écologique, le renforcement des compétences des Franciliens et de l’économie régionale, et la lutte contre les fractures.

Réunis en séance plénière, les élus régionaux ont débattu ce 23 novembre des orientations budgétaires 2018, qui s’inscrivent dans un esprit de consolidation. La Région aborde son budget 2018 dans une logique reconnue par la Cour des comptes et les agences de notation, qui témoignent d’une bonne performance opérationnelle, de la maîtrise des charges de fonctionnement, d’un programme ambitieux d’investissement et de pratiques saines de gestion de la dette.

 

Baisse des recettes et réduction des dépenses de fonctionnement

Au total, le montant des économies cumulées depuis 2015 atteint plus de 700 M€.

La Région devra faire face à de nouvelles contraintes concernant ses finances. D’une part, en raison d’une diminution de 2,4% de ses recettes par rapport à 2018, soit une perte d’environ 100 M€ liée à la suppression du fonds de transition pour le développement économique et à la suspension du plan 500.000 formations. D'autre part, en raison du cadrage que souhaite imposer l’État à l’évolution pluriannuelle des finances des collectivités locales.

Elle poursuivra donc la baisse de ses dépenses de fonctionnement avec une nouvelle diminution prévue de 2% de ses autorisations d’engagement (soit 39 M€).

 

Maintien des investissements à un très haut niveau, stabilisation de l’emprunt

La collectivité régionale maintiendra ses investissements à un très haut niveau, après une année 2017 record avec des affectations approchant les 1,9 Md€ et avec un surcroît d’investissement cumulé de près de 600 M€ depuis 2015. Elle stabilisera pour la 3e année consécutive l’emprunt d’équilibre proposé au budget primitif.

 

Les grands axes de l’action régionale en 2018

Depuis le début de l’année 2016, la quasi-totalité des dispositifs régionaux ont été revisités tels que la revoyure du CPER, le plan pluri-annuel d’investissement pour les lycées, le plan anti-bouchons ou la stratégie régionale de développement économique... Si de nouveaux dispositifs restent encore à élaborer, 2018 sera une année où la mise en œuvre des politiques régionales atteindra sa pleine vitesse de croisière.

La Région s’attachera à ce que l’application de ses politiques s’inscrive dans une triple exigence :

  • Accélérer la transformation écologique de notre région : en investissant sur les transports du futur ; en faisant de l’énergie et de la qualité de l'air des priorités de l'action environnementale ; en aménageant durablement le territoire et en renforçant le soutien aux parcs naturels régionaux dans le cadre du Pacte rural.
  • Renforcer les compétences des Franciliens et l’économie régionale : en mettant rapidement en œuvre le plan d’urgence pour les lycées ; en amplifiant la croissance de l’apprentissage ; en favorisant la réussite dans les formations sanitaires et sociales ; en faisant de l’Île-de-France une référence en matière d’accès à l’enseignement supérieur ; en développant une offre de formation professionnelle adaptée et de qualité pour favoriser l’emploi ; en poursuivant l’effort financier en matière de développement économique et d’innovation ; en mettant en œuvre la nouvelle stratégie touristique de la Région ; en déployant un « pacte agricole » ; en confirmant la réorientation et la réorganisation de l’action internationale.
  • Lutter contre les fractures : en répondant au défi du logement et de la réduction des fractures urbaines par une politique équilibrée ; en assurant la sécurité pour tous et partout ; en favorisant l’accès de tous les Franciliens à la culture ; en promouvant le sport pour tous ; en déployant la Région solidaire pour ceux qui en ont besoin ; en renforçant l’attractivité des îles de loisirs.

Le projet de budget 2018 sera soumis au vote des élus régionaux du lundi 18 au mercredi 20 décembre.
Il sera retransmis en direct sur le site et sur Twitter.

Photo : © Hugues-Marie Duclos