Production ciné-TV soutenue : « Neuilly sa mère ! » » sur France 4

mardi 01 septembre 2020

Sami vit heureux dans son HLM de Châlon jusqu’au jour où il doit le quitter pour Neuilly. Une comédie sociale aidée par la Région, à voir le 1er septembre 2020 à 21h05 et le 8 septembre 2020 à 22h45.

120 productions ciné-TV aidées chaque année

La Région soutient chaque année 120 productions pour le cinéma et l'audiovisuel dans tous les genres : 

  • Fiction,
  • Documentaire,
  • Animation.

Pour le cinéma, le soutien peut intervenir au stade de la production ou de la post-production. 

Pour l'audiovisuel, le soutien porte sur des productions unitaires et des séries, destinées à la télévision ou aux plateformes de streaming.

Dans tous les cas, cette aide, qui soutient l'emploi dans un secteur porteur en Île-de-France, est remboursable dès que la production bénéficiaire est rentabilisée. 

Neuilly sa mère !

Un choc des cultures peut donner lieu à une belle cascade de gags. Étienne Chatillez en avait fait la démonstration en 1988 avec La Vie est un long fleuve tranquille. Gabriel-Julien Laferrière a réitéré en 2009 avec Neuilly sa mère !, un film bénéficiaire du Fonds de soutien Cinéma régional.

Sami (Sami Seghir), 14 ans, est au cœur de cette comédie sociale tout public rediffusée ce 1er septembre 2020 à 21h05 et ce 8 septembre 2020 à 22h45 sur France 4.

Il vit paisiblement dans sa cité de Chalon-sur-Saône jusqu'au jour où sa mère le confie à sa tante (Rachida Brakni), qui habite dans un hôtel particulier de Neuilly-sur-Seine avec son mari (Denis Podalydès). Très vite, l'adolescent se voit confronté à la différence de culture et à l'intolérance. Et l’enfer commence…

Film entièrement tourné en Île-de-France

Pour les spectateurs en revanche, il y a matière à rire, grâce à des clichés poussés à l’extrême : Sami partage le quotidien d'un cousin du même âge, bardé de préjugés racistes et sûr de devenir président de la République. Par ailleurs, afin de se faire accepter par ses nouveaux camarades de collège, l’adolescent doit prouver à tous qu’il n’est pas un délinquant prêt à rançonner le premier venu et à brûler des voitures…

Bénéficiant de prestigieux seconds rôles (Josiane Balasko, Valérie Lemercier, Booder, Éric & Ramzy, Armelle, François-Xavier Demaison), ce film a été tourné entièrement en Île-de-France : à la cité Picasso de Nanterre (92), à la cité les Oiseaux et l’école Du-Guesclin de Carrières-sous-Poissy (78), au lycée Pasteur et le stade Monclar de Neuilly-sur-Seine (92), au club Lagardère Paris Racing 75), à la paroisse de Saint-Louis-en-l’Île (75), à la Fête des Tuileries (75)…

 

Informations pratiques

Adresse

Aide régionale : 532.000 euros à Miroir Magique (Fonds de soutien)

Durée : 1h30

Tarification

Gratuit