17 septembre 2019

Moins de voyageurs aux heures de pointe : un challenge et de nouvelles actions à La Défense

Borne du Challenge mobilités de la Défense
Borne du Challenge mobilités de la Défense - Crédit photo : Île-de-France Mobilités

Soutenue par la Région, une expérimentation encourage les collaborateurs des entreprises de La Défense à privilégier la marche, la vélo et le covoiturage pour venir travailler. Des modes de déplacement alternatifs que diverses animations mettent en avant à l'occasion de la Semaine européenne de la mobilité, du 16 au 22 septembre.

Depuis le 23 avril 2019, 5 entreprises ainsi que des usagers du quartier d’affaires de la Défense participent au Challenge mobilités, lancé par l’établissement public de Paris La Défense en partenariat avec Île-de-France Mobilités, la SNCF et la RATP.

Ce challenge ludique incite les salariés à utiliser la marche, le vélo et le covoiturage pour se rendre sur leur lieu de travail. Avec l'engagement des entreprises, il encourage aussi le décalage des horaires des collaborateurs, le télétravail ou l’utilisation des nouveaux espaces de travail (tiers lieux). Le but : désengorger les transports en commun dans un quartier où plus de 100.000 personnes convergent quotidiennement entre 8h30 et 9h30. 

Au programme de la Semaine européenne de la mobilité du 16 au 22 septembre 2019 sur le territoire de Paris La Défense :       

  • Une campagne de communication « Bouger autrement », déployée sur l'ensemble du territoire. Elle donne des conseils pratiques afin de faire évoluer concrètement les habitudes des usagers.
  • Des balades accessibilité pour découvrir les points d'accès au quartier à vélo et en trottinette, se familiariser avec les règles de circulation sur la dalle...                 
  • Un village des mobilités au niveau du bassin Takis : stand de réparation de trottinettes, distribution de casques Lime, présentation du nouveau service Véligo Location, stand de réparation vélos avec Bicyclaide, circuit de tests de trottinettes... ;
  • Des conférences avec témoignages des entreprises partenaires et un stand installé à l'agence commerciale des parkings pour présenter l'ensemble des services innovants disponibles.
  • Un grand concours sur la plateforme digitale Moov&Win pour inciter les salariés à changer leurs habitudes, avec de nombreux de lots à gagner.
Mesurer la fréquentation en temps réel
Mieux connaître les usagers et les pratiques est devenu un enjeu. Dans le cadre de l’expérimentation, un vaste dispositif de comptage va permettre de mesurer en temps réel les évolutions de la fréquentation, d’évaluer et d’analyser les flux grâce à 14 points équipés de capteurs infrarouges installés au niveau des entrées et sorties du pôle d’échange.

5 % de salariés en moins aux heures de pointe

Le Challenge mobilités se déroule sur la plateforme en ligne Moov&Win. Par un système de points, les nouveaux usages et les nouvelles mobilités sont favorisés : +10 pour le covoiturage, +20 pour le vélo, +40 pour le télétravail, etc. Ces points sont ensuite échangés contre des cadeaux.

À terme, fin 2019, l'expérimentation du lissage des heures de pointe devrait permettre une réduction de plus de 5 % du nombre de salariés arrivant à La Défense en transports en commun pendant les heures de pointe. Soit une réduction d’environ 5.000 usagers le matin.

Des salariés de 14 entreprises déjà sensibilisés

14 entreprises de La Défense s'étaient déjà mobilisées en novembre 2018 en signant une charte de lissage des heures de pointe visant à sensibiliser leurs employés aux solutions de mobilités alternatives et aux nouveaux modes de travail : Allianz, Axa, centre commercial des Quatre Temps, EDF, Engie, EY, HSBC, Indigo, INLI, Primagaz, RTE, Saint-Gobain, Société Générale et Total.

« Agir ensemble pour éviter de prendre, tous à la même heure, les transports en commun, c’est gagner en qualité de vie, c’est améliorer l’efficacité au travail et c’est soulager les transports pour plus de régularité et de confort. »
 Valérie Pecresse, présidente de la Région Île-de-France