3 février 2017

Lycée Maurice-Ravel : Valérie Pécresse et Agnès Evren annoncent des travaux de sécurisation

Valérie Pécresse et Agnès Evren étaient au lycée Maurice-Ravel pour annoncer des travaux de sécurisation, suite aux agressions qui ont visé la direction.

Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, et Agnès Evren, vice-présidente chargée de l'Éducation et de la Culture, se sont rendues au lycée Maurice-Ravel (Paris 20e). Elles y étaient à l'occasion de la cérémonie de clôture de la deuxième édition du MrMUN (Maurice Ravel Model United Nations), portée par les élèves des classes internationales de l'établissement. Ce projet a été financé en partie grâce au budget d'autonomie expérimenté cette année pour la première fois.

Agressions contre la communauté éducative : une ferme condamnation

Valérie Pécresse et Agnès Evren ont rappelé qu'elles condamnaient avec la plus grande fermeté les agressions commises à l'encontre des personnels des lycées franciliens depuis le début de l'année scolaire 2017. Elles demandent des sanctions exemplaires contre les auteurs de ces violences. Elles expriment également tout leur soutien à l'ensemble de la communauté éducative, aux personnels des lycées et aux parents d'élèves éprouvés par des agissements inacceptables.

Des travaux de sécurisation annoncés pour le lycée Maurice-Ravel

Suite à l'agression dont ont été victimes le proviseur du lycée Maurice-Ravel et son adjoint le 30 janvier 2017, la Région a immédiatement réagi en mettant à disposition de l'établissement un agent chargé de sa surveillance. Au regard de l'expertise de la Région réalisée dans l'enceinte du lycée, Valérie Pécresse a confirmé à la communauté éducative du lycée Maurice-Ravel les mesures actées afin de mieux sécuriser l'établissement. Ces mesures incluent la rénovation et l'extension du système de vidéoprotection, l'installation d'un sas à l'entrée du lycée et d'un visiophone, l'installation d'un système anti-intrusion dans l'enceinte de l'établissement, le rehaussement ainsi que la rénovation de la clôture de l'établissement. Le montant total de ces travaux de sécurisation est de 240.000 euros : 190.000 euros seront votés lors de la Commission permanente du Conseil régional, le 8 mars 2017. 50.000 euros sont d'ores et déjà disponibles et permettront d'effectuer les premiers travaux (rehaussement et rénovation de la clôture) dès la fin du mois de mars 2017.

Depuis le début de la mandature, l'exécutif régional a fait de la sécurité des lycées franciliens une priorité. La Région a réactivé la ligne budgétaire « sécurité des lycées » et a adopté un budget dédié de 10 millions d'euros en 2016, ainsi qu'une enveloppe similaire votée pour l'année 2017. Grâce à cela, la Région a procédé en moins d'une année à des travaux de sécurisation dans 177 lycées, soit dans plus d'un tiers des établissements franciliens.