9 mai 2019

Lutte contre l'homophobie : la Région engagée auprès du Refuge

 Le Refuge met à l'abri les jeunes isolés victimes d'homophobie
Crédit photo : © Marie Genel/Picturetank

Dans le cadre de sa lutte contre l'homophobie, la Région soutient l'association le Refuge, seule structure en France à proposer un logement et un accompagnement social aux 18-25 ans rejetés par leur famille à cause de leur homosexualité.

La lutte contre l'homophobie et la transphobie est au cœur de l'action de la Région. C'est pourquoi elle apporte son soutien notamment à l'association le Refuge, qui propose à des jeunes isolés et rejetés par leur famille à la suite de l’annonce de leur homosexualité un hébergement temporaire doublé d'un accompagnement social, médical, psychologique et juridique.

Une soirée de lancement pour appeler aux dons

Le 6 mai 2019, une soirée était organisée par la Région pour le lancement de la Semaine du Refuge. Un nouveau spot TV et une vidéo de 8 min, réalisées en partenariat avec l’Île-de-France, ont été dévoilé, sur le thème du legs. Un appel au don a aussi été lancé.

Une lutte contre l'homophobie avec accompagnement vers l'emploi et le logement

L'objectif du Refuge est de permettre aux jeunes d'acquérir progressivement, après une étape de stabilisation, une vie autonome et indépendante. Les équipes de l'association accompagnent aussi ces jeunes dans leurs démarches professionnelles en vue d'une (ré)insertion sur le marché du travail ou dans le système éducatif. Ateliers d'écriture de CV et de lettres de motivation, simulations d'entretien d'embauche, démarchages auprès des entreprises : le Refuge les épaule jour après jour, en lien avec un réseau de partenaires spécialisés dans la gestion des ressources humaines et le marché de l'emploi (Pôle emploi, Mission locale d'insertion...). 

En 2018, la Région et le Refuge ont tout mis en œuvre pour accompagner les victimes d’agression et les aider à porter plainte. Les procédures imposent du temps et de l’argent que l’association n’a pas forcément. L’Île-de-France a donc décidé d’aider financièrement le Refuge.

« Il est important d’aller jusqu’au bout et de condamner la violence quelle qu’elle soit et d’où qu’elle vienne. »
Valérie Pécresse, présidente de la Région

Plus de 7.500 jeunes aidés par le Refuge depuis 2003

La délégation parisienne du Refuge dispose de trois appartements-relais et d'un studio en Île-de-France. La Région l'a notamment aidée à acquérir un studio à Alfortville (94). « Le Refuge est une famille porteuse d'une vraie aventure humaine, qui passe par le bien-être des jeunes », souligne Nicolas Noguier, président-fondateur du Refuge.

En 2018, l'antenne francilienne de l'association a hébergé 49 jeunes et en a accompagné 15 autres.

Cette même année, 75.000 euros ont été versés par la Région pour l’achat d’un studio tremplin, 225.000 euros pour l’achat d’un nouveau local, et 30 000 euros visant à développer leur activité d’accompagnement juridique et social de jeunes LGBT victimes de violences dans les quartiers prioritaires.

La Région, employeur engagé contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle

L'Île-de-France est la 1re région de France signataire de la charte de l'association l'Autre Cercle, qui fixe les bonnes pratiques à adopter par les employeurs pour lutter contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle. Cette initiative participe d'un travail pédagogique d'ampleur auprès des employeurs, destiné à combattre les préjugés.

La Région Île-de-France répond ainsi aux exigences de responsabilité sociale et sociétale afin que chaque agent soit respecté et bénéficie d'une égalité de traitement. La démarche s'inscrit dans le cadre du lancement européen des recommandations de l'ONU pour la lutte contre les discriminations envers les lesbiennes, gays, bi, trans et intersexes (LGBTI) dans le monde du travail.

« Le travail fait par le Refuge n’est fait par personne d’autre. C’est pour ça que je suis là, et j’y serai tant qu’on aura besoin de moi. »
Muriel Robin, marraine du Refuge