Loisirs ou compétition : un pôle sportif qui répond aux besoins de tous

Grand public, scolaires, entreprises, mais aussi sportifs de haut niveau… l’une des missions essentielles de l’île de loi­sirs est de garantir la mixité des usages, c’est-à-dire de per­mettre à tous de pratiquer une activité selon ses besoins et ses aspirations. Les équipements sportifs intègrent l’en­semble de ces attentes pour proposer une offre « multi-public », toujours basée sur l’excellence.

Futur pôle d’exception devant accueillir les athlètes de haut niveau en canoë-kayak et aviron, le site offrira la possibilité unique en Europe d’accueillir, en un même lieu, les compétitions en ligne et en eau vive. Pour les entraînements et la pratique quoti­dienne, un espace de renforcement muscu­laire, de massage, sauna, ainsi qu’une annexe médico-sportive sera mise à la disposition des sportifs. Pour les compétitions, une zone d’administration et de gestion de course, une salle de presse et de conférence, une tour d’arrivée pour les courses en ligne, ainsi qu’un bâtiment d’arrivée pour l’eau vive ont spécialement été conçus pour répondre aux exigences de l’arbitrage international. L’inté­gralité de la pratique sportive de haut niveau est concernée par l’aménagement de ce pôle sportif d’excellence. L’esprit de sa conception et les technologies éco-responsables mises en oeuvre illustrent parfaitement ce niveau d’exigence.

Les spectateurs ne sont pas oubliés, puisque des gradins fixes naturels de 2 000 places ont été créés sur le stade d’eau vive, ainsi qu’un promontoir, en surplomb du chemin des entraîneurs.

Un stade d’eau vive modulaire par essence

La conception et le mode d’exploitation du stade d’eau vive permettent la coexistence de deux pratiques sur le même site : le sport de compétition, d’une part, et les loisirs, d’autre part. Conçu comme une réalisation d’excel­lence, accessible à tous, le stade d’eau vive s’articulera autour de quatre rivières. Ainsi, un canal d’amenée servira de liaison entre le lac de Vaires et le stade d’eau vive, et permettra aux usagers de rejoindre le bassin principal de distribution. Une rivière paysagère sera dédiée à l’apprentissage du canoë-kayak par les débutants, les scolaires et le grand public. Sa largeur a été étudiée pour permettre la pratique simultanée de plusieurs groupes, par ateliers. Une rivière d’entraînement accueil­lera, en période hivernale, l’entraînement des sportifs, ainsi que leur échauffement en phase de préparation. Et, toute l’année, sco­laires, débutants et grand public pourront s’initier aux joies de la pratique de l’eau vive. Enfin, une rivière de compétition, dédiée à la compétition de canoë-kayak, diversifiera judicieusement son utilisation, par des activi­tés comme le raft, le turbing, la nage en eau vive… et sera ouverte à tous.

Une ambition fédératrice clairement affichée

La création du pôle sportif doit, à terme, favo­riser l’installation d’un club résident en aviron et, ainsi, développer la pratique sur l’en­semble du site. Une vraie dynamique de club pourra alors s’instaurer, propice à l’accueil des scolaires, des universitaires et même des entreprises. La pratique de l’aviron par tous les publics renforcera, l’utilisation du bassin sportif.

Tags