Dossier

La lutte contre les violences faites aux femmes: Grande Cause régionale 2017

Pour faire de l'Île-de-France une région solidaire et exemplaire, l'éxécutif régional a fait de la lutte contre les violences faites aux femmes sa grande cause régionale 2017.

Violences conjugales, viols, harcèlement, excision… Malgré un arsenal juridique renforcé, les femmes sont les premières victimes de nombreuses formes de violences, et particulièrement en Île-de-France où 11% des Franciliennes en sont victimes, contre 9% des Françaises.

Face à ce constat, la Région Île-de-France a déclaré la lutte contre les violences faites aux femmes Grande Cause régionale 2017. Cette volonté se concrétise par le lancement d’un appel à projets pour soutenir  toutes les initiatives de prévention ou de sensibilisation : soutien aux victimes, accompagnement social, juridique ou psychologique... La Région aide également les femmes battues à se loger loin de leur conjoint violent, en augmentant le quota de logements mis à leur disposition de 50 à 100, via la Fédération nationale solidarités femmes, qui permet de reloger des femmes victimes de violences conjugales. Un programme plus large de soutien à l’égalité femmes-hommes a été lancé, ainsi que le renforcement de l’aide aux victimes en général dans le cadre du Bouclier de sécurité. Enfin, un appel à projets sur la place des femmes dans l’espace public va être ouvert, afin de valoriser toutes les initiatives permettant aux Franciliennes de se sentir partout chez elles.

 

 

14 articles
Action quotidienne

Grande Cause régionale 2017, la lutte contre les violences faites aux femmes est une priorité régionale qui perdure. la Région renforce chaque année son arsenal de mesures pour protéger les Franciliennes contre les violences.

Article

Égalité, liberté et protection sont les 3 piliers de la stratégie régionale pour l’égalité femmes-hommes, tandis que la lutte contre les violences faites aux femmes a été déclarée Grande Cause régionale 2017. Tour d’horizon des mesures à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes.

Interview

La Région a renouvelé sa convention avec la Fédération nationale Solidarité femmes (FNSF), qui permet de reloger des femmes victimes de violences conjugales : l’objectif régional de mise à disposition de logements destinés à accueillir ces femmes est porté de 50 à 100 logements par an minimum.

Un rapport du Centre Hubertine Auclert, le centre francilien pour l’égalité femmes-hommes, publié ce 7 septembre, met en lumière les conséquences des violences conjugales sur les enfants, et propose des pistes pour mieux les protéger et les accompagner.

Publication

La Fédération nationale Solidarité Femmes (FNSF) vient d’éditer, avec le soutien de la Région, un guide juridique complet et inédit d’aide aux femmes victimes de violences à destination des associations. Feuilletez-le en ligne ou téléchargez-le !

La Région soutient les associations locales qui œuvrent pour la prise en charge des victimes de violences conjugales, notamment à travers le déploiement du dispositif de Téléphone Grave danger (TGD).

Aide régionale
Date de clôture : 
25 juil. 2019
La Région soutient les établissements d’hébergement et services de jour accueillant les femmes en difficulté et leurs enfants.

La Maison des Femmes de Saint-Denis (93) propose, dans une même structure, des solutions aux femmes victimes de violences ou en situation de vulnérabilité. La Région souhaite la soutenir dans ses projets d’agrandissement.

La lutte contre les violences faites aux femmes est une priorité régionale qui s'illustre par de nombreuses actions et soutiens. Exemple à Meaux, où une association accueille, oriente et aide les femmes et leurs enfants victimes de violences conjugales ou intrafamiliales.

Initiative

La plateforme citoyenne Make.org lance, en partenariat avec la Région, une grande consultation sur les violences faites aux femmes ouverte jusqu’à fin janvier 2018. Objectif : recueillir les propositions des citoyens pour élaborer des actions concrètes.

En matière d’égalité femmes-hommes, la Région Île-de-France ne se contente pas d’un bilan positif de ses actions. Elle agit en son sein, avec une cellule anti-harcèlement ouverte aux agents, et la formation de tous les élus régionaux.

En attendant qu'il soit vendu, la Région Île-de-France met à la disposition de la Croix-Rouge jusqu'au 31 mars son ancien siège parisien du boulevard des Invalides. Un centre temporaire d'hébergement d'urgence et de réinsertion y a été aménagé pour 50 pensionnaires – mères et enfants – en grande précarité, sortant de la maternité.

À la veille de la Journée internationale des droits des femmes, la Région a réuni dans l'hémicycle Simone-Veil les acteurs et associations franciliennes qui luttent contre les violences faites aux femmes, Grande Cause régionale 2017. L'occasion de faire le bilan d'une année d'actions, et de présenter les perspectives pour 2018.

Site de la Région

Centre Hubertine Auclert