Publié le 14 octobre 2020
Mis à jour le

Lissage des heures de pointe : nouveau partenariat avec Plaine Commune 

Crédit photo : Cyril BADET - Île-de-France Mobilités

La Région Île-de-France a signé une 3e Charte d'engagements pour lisser les heures de pointe autour de Saint-Denis, en partenariat avec Plaine Commune, la RATP, SNCF Transilien, Île-de-France Mobilités, la CCI 93 et une quinzaine d'entreprises. Objectif : réduire la saturation des lignes de transport et des routes aux heures de pointe du matin.

Le cas de Plaine Commune (93)

L’expérimentation concerne les 9 villes (Saint-Denis, Aubervilliers, La Courneuve, Épinay-sur-Seine, L'Île-Saint-Denis, Pierrefitte-sur-Seine, Saint-Ouen-sur-Seine, Stains et Villetaneuse), soit 435.000 habitants.

2 bassins d’emplois sont visés en priorité, ce qui représente environ 190.000 salariés chaque jour :

  • La Plaine – Stade de France,
  • Saint-Denis – Pleyel.

Après Paris La Défense (ouest) et Grand Paris Sud (sud), le territoire de Plaine Commune (nord), qui regroupe 9 communes de Seine-Saint-Denis (lire encadré), s’est à son tour engagé pour décongestionner les transports et les routes.

Dans un contexte de vigilance sanitaire renforcée à cause du Covid-19, un engagement réciproque a été pris le 17 septembre 2020, lors de la première COP (conférence sur le climat) régionale, pour réduire de 5 à 10% le nombre de voyageurs et d'automobilistes aux heures critiques sur le territoire de Plaine Commune. 

55.000 salariés se croisent aux heures de pointe du matin

La moitié des salariés qui travaillent dans ce territoire de Seine-Saint-Denis empruntent les transports en commun, soit près de 100.000 personnes quotidiennement.

Parmi ces salariés, 55.000 se croisent le matin aux heures de pointe :

  • 21.000 voyageurs en train, 
  • 19.000 voyageurs en métro, 
  • 14.000 voyageurs en tramway.

Objectif : 5.500 voyageurs en moins chaque matin

Diminuer de 5% à 10% le nombre de voyageurs aux heures critiques réduirait sensiblement la saturation dans les transports en commun. L'objectif est de parvenir à une diminution de 5.500 voyageurs chaque matin. 

Les entreprises s'engagent à lisser les heures de pointe, aux côtés de la Région 

La Région Île-de-France, Île-de-France Mobilités, Plaine Commune et les opérateurs de transports (RATP et SNCF Transilien) s’engagent à accompagner les entreprises dans cette démarche, et à assurer le suivi et l’évaluation.

Les entreprises et organismes publics s’engagent, quant à eux, à mettre en œuvre le télétravail, les horaires décalés, le développement du vélo et du covoiturage pour les déplacements domicile-travail ou professionnels.

Ces entreprises et organismes, qui représentent plus de 40.000 travailleurs, sont :  

  • Allianz Partners, 
  • Icade,
  • Alstom, 
  • Campus Charles-Zviak de L'Oréal, 
  • Generali, 
  • EDF, 
  • RTE,
  • Agence nationale de sécurité du médicament, 
  • Agence de la biomédecine, 
  • la Haute Autorité de Santé, 
  • le Groupe SNCF, 
  • la Société du Grand Paris, 
  • Engie, 
  • Siemens, 
  • Groupe Randstad France, 
  • Bacardi-Martini France.

Lissage des heures de pointe : les bonnes pratiques

La Région Île-de-France investit pour développer l’offre de transports et améliorer le confort quotidien des usagers des transports, en encourageant le lissage des heures de pointe au sein des entreprises.

Un smart service régional permet aux Franciliens, aux entreprises et aux territoires de trouver ou de proposer des solutions permettant la mise en œuvre de ce lissage.

 

Plus d'infos sur le lissage des heures de pointe

Découvrez notre dossier complet sur le lissage des heures de pointe en Île-de-France.