2 janvier 2020

L’Île-de-France a gagné 276.000 habitants en 5 ans

Crédit photo : GettyImages

Entre 2012 et 2017, la population francilienne a augmenté de 55.000 habitants par an selon l’Insee, avec une forte croissance en Seine-Saint-Denis et dans l’Essonne. L'Île-de-France compte ainsi près de 12.175.000 habitants, soit 19% de la population nationale.

L’Île-de-France compte officiellement 12.174.880 habitants, selon les chiffres publiés par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) en décembre 2019. Il s’agit de la population dite « légale » de 2017 estimée par à partir des 5 enquêtes annuelles de recensement réalisées de 2015 à 2019.

L'Île-de-France, région française la plus peuplée

En abritant ainsi 19% de la population de France métropolitaine, l'Île-de-France reste la région la plus peuplée devant Auvergne-Rhône-Alpes (7.948.287 habitants) et les Hauts-de-France (6.003.815 habitants).

En 5 ans, le nombre de Franciliens a augmenté de 276.000 personnes, soit une hausse annuelle moyenne de 0,5%, légèrement supérieure à celle de la France métropolitaine (+ 0,4 %). Entre 2012 et 2017, l'Île-de-France a gagné en moyenne 55.000 habitants par an. 

Le nombre d'habitants augmente dans tous les départements d'Île-de-France sauf à Paris

En Île-de-France, 1 personne sur 2 réside dans une commune de plus de 40.000 habitants, et 8 sur 10 vivent dans une commune de plus de 10.000 habitants. 

Répartition des Franciliens par département

  • Paris : 2.187.526 habitants (-0,5 %)
  • Seine-Saint-Denis : 1.623.111 habitants (+1,1%)
  • Hauts-de-Seine : 1.609.306 habitants (+0,3%)
  • Yvelines : 1.438.266 habitants (+0,4%)
  • Seine-et-Marne : 1.403.997 habitants (+0,7%)
  • Val-de-Marne : 1.387.926 habitants (+0,7%)
  • Essonne : 1.296.130 habitants (+0,9%)
  • Val-d'Oise : 1.228. 618 habitants (+0,7%)

Près de 2.200.000 Franciliens vivent à Paris, plus de 4.620.000 résident en petite couronne et près de 5.370.000 en grande couronne.

Entre 2012 et 2017, Paris a perdu 11.000 habitants par an, alors que la population a augmenté dans tous les autres départements d'Île-de-France. Deux d'entre eux, la Seine-Saint-Denis et le nord de l’Essonne contribuent à la moitié de l’accroissement démographique de la région. Conséquence pour la Seine-Saint-Denis : elle est devenue en 2016 le département francilien le plus peuplé après Paris (+ 17.000 habitants en moyenne par an).

Parmi les plus de 12 millions d’habitants que compte l’Île-de-France, 4.620.343 résident en petite couronne et 5.367.011 en grande couronne.