Production ciné-TV soutenue : « Les Malheurs de Sophie » sur France 3

mercredi 30 décembre 2020

À voir ce 30 décembre à 22h55, une nouvelle adaptation à l'écran des mésaventures de la reine des bêtises imaginée par la comtesse de Ségur. Un film signé Christophe Honoré, soutenu par la Région.

Les Malheurs de Sophie

1 euro rapporte 16 euros !

1 euro d'aide régionale dans le cinéma et l'audiovisuel génère 16 euros de retombées économiques pour l’Île-de-France.

L'aide régionale est par ailleurs remboursable dès lors que l'œuvre qui en a bénéficié est rentable lors de son exploitation.

Plus d'infos.

C'est la 3e adaptation à l'écran du livre pour enfants le plus célèbre de la comtesse de Ségur. Et elle est soutenue par la Région.

Après une première version en noir et blanc de Jacqueline Audry en 1946, puis celle de Jean-Claude Brialy, en 1981, qui s'accompagne d'une chanson pétillante de Chantal Goya, Les Malheurs de Sophie millésime 2016 est signé Christophe Honoré.

« Les Malheurs de Sophie » et « Les Petites Filles modèles » réunis

Originalité de ces Malheurs de Sophie : ils sont la libre adaptation de 2 romans de la comtesse de Ségur, Les Malheurs de Sophie, d'une part, et sa suite, Les Petites Filles modèles.

L'histoire : de retour d'Amérique où elle a passé 1 an à supporter son acariâtre belle-mère (Muriel Robin), la petite Sophie (Caroline Grant) peut enfin espérer lui échapper. Cela, grâce à l'aide de ses 2 amies, les petites filles modèles, et de leur mère, Madame de Fleurville (Anaïs Demoustier).

Une aventurière éprise de liberté et mélancolique

Sophie, à travers le regard d'Honoré, devient une petite « aventurière courageuse » prête à aller jusqu'à la transgression pour être libre. Au risque de faire un terrible constat : quand elle détruit ce qu'elle aime (poupée, animaux qu’elle capture…), explique le cinéaste, « cela s’accorde toujours avec un sentiment plus mélancolique, c’est comme si elle cherchait sans cesse les preuves qu’elle est bien seule au monde ».

Avant ce film, Christophe Honoré avait déjà bénéficié du Fonds de soutien Cinéma de la Région Île-de-France pour son film Les Chansons d'amour en 2007.

 

Informations pratiques

Adresse

sur France 3

France

Aide régionale (Fonds de soutien) : 515.000 euros (aux Films Pelléas)

Durée : 1h46

Tarification

Gratuit