Publié le 2 mars 2021

Les aides pour les entreprises TP’up et PM’up évoluent pour accompagner la relance

Crédit photo : iStock-VioletaStoimenova

La Région modifie 3 de ses aides phares pour les entreprises. TP’up, PM’up et PM’up Covid-19 deviennent TP’up Relance et PM’up Relance, en s’ouvrant désormais à tous les secteurs d’activité, avec des montants pouvant être majorés.

Investir, se développer, engager une transition numérique et écologique, tels sont quelques-uns des objectifs des aides proposées par la Région aux TPE et PME. Si jusqu’à présent ces aides étaient connues sous les noms de TP’up, PM’up et PM’up Covid-19, la Région Île-de-France a décidé de les faire évoluer. 

Au-delà de la crise sanitaire, ces aides s’adaptent et se simplifient dans un contexte marqué par la nécessité d’une relance économique et de prévention des difficultés.

Les 3 aides actuelles, se fondent désormais en 2 nouvelles aides :

Elles conservent les objectifs – aider les TPE et PME porteuses d’une stratégie de croissance et créatrices d’emplois –, mais avec de nouvelles priorités : 

  • Ouverture à tous les secteurs,
  • Sauvegarde d’entreprises stratégiques menacées,
  • Relance de l’activité économique.

Nouveau : TP’up Relance pour les très petites entreprises

Pour qui ? 

  • TPE de 0 à 10 salariés,
  • Réalisant moins de 2 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Pour quoi ?

  • Financer un plan de développement sur 12 à 18 mois pour investir, se développer à l’international, ou encore engager une transition numérique et écologique.

Montant de la subvention ?

  • Jusqu’à 55.000 euros par an.

Toutefois, elle pourra être portée à 150.000 euros pour les projets répondant aux enjeux de souveraineté, à fort potentiel de création ou de maintien d’emplois, ou encore de sauvegarde de savoir-faire menacés.

Déposez votre demande
TP'up Relance

Nouveau : PM’up Relance pour les petites et moyennes entreprises

Pour qui ? 

  • PME de moins de 5.000 salariés,
  • Réalisant moins de 50 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Pour quoi ?

  • Financer des actions d’investissement, de brevets, de conseil, de développement international et de recrutement de cadres.

Montant de la subvention ?

  • Jusqu’à 250.000 euros par an.

Toutefois, elle pourra être portée à 500.000 euros pour les projets répondant aux enjeux de souveraineté, à fort potentiel de création ou de maintien d’emplois, ou encore de sauvegarde de savoir-faire menacés.

Déposez votre demande
PM'up Relance

Jusqu’à 800.000 euros d’aide 

Dans certains cas, le montant de la subvention pourra s’élever jusqu’à 800.000 euros pour des projets d’installation de nouvelles capacités de production d’envergure sur le territoire francilien, entraînant la création ou la sauvegarde d’un nombre significatif d’emplois, ou d’une filière d’activité.