Publié le 31 octobre 2022

L’éco-campus du Bâtiment accueille ses premiers étudiants à Vitry-sur-Seine

Crédit photo : Hugues-Marie Duclos - Région Île-de-France

Entièrement tourné vers les métiers de la construction, l’éco-campus du Bâtiment a ouvert à Vitry-sur-Seine à la rentrée 2022. Alors que la filière peine à recruter à hauteur de ses besoins, ce nouvel établissement cofinancé par la Région formera à terme plus de 1.000 jeunes par an, du CAP au diplôme d’ingénieur.

Ouvert à la rentrée 2022, le nouvel éco-campus du Bâtiment a été cofinancé à hauteur de 13 millions d'euros par la Région Île-de-France pour un coût total de 38 millions d’euros.

Situé sur le domaine de Chérioux, à Vitry-sur-Seine (94), ce nouveau haut lieu de la formation francilienne aux métiers de la construction est composé de 6 bâtiments indépendants qui représentent 13.000 m² en tout.

L'éco-campus du Bâtiment formera jusqu'à 1.100 étudiants par an

L'ouverture s'est faite dans un contexte de forte demande : à l’échelle nationale, on estime les besoins de recrutement annuel de la filière du bâtiment à plus de 10.000 personnes par an.

Au nombre de 850, les premiers pensionnaires de l’établissement (du CAP à la licence professionnelle) seront formés selon leurs choix aux métiers de :

  • La plomberie,
  • L’électricité,
  • La peinture et la finition,
  • La couverture.

À l’horizon 2025, l’établissement accueillera chaque année 1.100 étudiants avec l’ouverture de nouveaux cursus, notamment en ingénierie du bâtiment.

Un bâtiment exemplaire sur le plan écologique

L’un des enjeux majeurs du secteur du bâtiment réside dans sa prise en compte des enjeux environnementaux et de développement durable. Construit en brique émaillée (choisie en hommage aux bâtiments historique du domaine de Chérioux), acier et bois, l’éco-campus comprend des matériaux respectueux de l’environnement. Il répond aux dernières normes basse consommation et énergie positive, produisant plus d’énergie qu’il n’en consomme pour son fonctionnement. 

Premier site opérationnel de la ZAC du domaine départemental de Chérioux, destinée à devenir à terme un pôle majeur en termes d’emploi, de formation et de recherche, l’éco-campus du Bâtiment sera bientôt rejoint par un campus des métiers de la santé et du grand âge et une école publique des ingénieurs de la santé.