18 juin 2019

Le Stade nautique olympique d'Île-de-France ouvre au public

Photo architecte-Vaires-Torcy
Crédit photo : Auer Weber Munich-Julien Combes

Financé à 85% par la Région et inauguré ce 22 juin, le stade d’eau vive de l'île de loisirs de Vaires-Torcy répond à tous les besoins : ceux des sportifs de haut niveau, dont les athlètes qui participeront à Paris 2024, comme ceux du grand public. Le tout, dans le respect de la biodiversité.

Tout commence à Londres, lorsque la France perd l’organisation des Jeux Olympiques de 2012. La Région et l’État décident alors de créer 3 infrastructures :

  • le vélodrome national de Saint-Quentin-en-Yvelines (78),
  • la piscine olympique de La Courneuve (93),
  • le Stade nautique de Vaires-Torcy (77).

Au-delà de l’accueil des compétitions internationales, ces infrastructures présentent un point commun : permettre de multiples usages en réponse à des besoins multiples. En clair, ils permettent d'accueillir des sportifs de haut niveau pour des compétitions internationales comme le grand public. 

Le stade d’eau vive de Vaires-Torcy, qui est inauguré ce 22 juin 2019, a d'ailleurs été renommé Stade nautique olympique d'Île-de-France, dans la perspective des Jeux de Paris 2024. Et il devient le plus grand centre d’eau vive d’Europe.

Pour la Région, le Stade nautique olympique est le plus grand chantier qu'elle finance : elle a pris en charge 85 % des 75 millions d'euros du coût total (les 15% restants sont financés par l’État, au travers du ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports et du Centre national du développement du sport).

Fruit d'une collaboration entre la Région et les fédérations

Fruit d’un travail collaboratif étroit avec les fédérations françaises et internationales de canoë-kayak, le Stade nautique olympique a bénéficié des retours d’expérience sur des constructions d’ouvrages comparables à Pékin, Rio de Janeiro et Londres.

Un programme est ainsi élaboré en 2011. Y sont recensées les grandes lignes du projet, ainsi que les exigences sur les attendus techniques. L’année suivante, en 2012, l’architecte en charge du projet est désigné grâce à l’organisation d’un concours international. Le projet retient l’attention du jury en raison de la parfaite insertion des nouvelles infrastructures dans le paysage. En 2013, après obtention du permis de construire, la collaboration entre la Région et les fédérations s’intensifie. 

Cliquer sur le visuel pour l'afficher en grand

Inauguration festive et sportive

Affiche inauguration Vaires-Torcy

C'est le 1er équipement à être livré pour les Jeux olympiques et paralympiques de 2024, 5 ans avant leur ouverture !

Pour son inauguration, ces 22 et 23 juin 2019, de nombreuses initiations sportives et animations gratuites sont au programme.

Plus d'infos.

Un site « multi-facettes »...

Le Stade nautique olympique regroupe en un même lieu :

  • une rivière paysagère et pédagogique,
  • un parcours d’eau vive,
  • un plan d’eau de 2 km de long,
  • des salles de sports d’intérieur,
  • un hébergement et une salle de restauration.

Le tour de force est d'autant plus grand que toutes les installations respectent la biodiversité de l'île de loisirs de Vaires-Torcy, tout en répondant aux normes olympiques.

... respectueux de la biodiversité...

Le respect de la biodiversité se résume à des chiffres :

  • Seulement  25% du site de Vaires mis en travaux,
  • 9,5 ha de plantations nouvelles compenseront les 6 ha impactés par le chantier,
  • 800 m² de mares recréées  à proximité des anciennes, 
  • 2,5 ha de haies et bosquets replantés remplaceront la surface de 1,2 ha concernée par le projet.

... et qui répond aux normes olympiques

Pour être à même d'accueillir des compétitions olympiques, le Stade nautique olympique bénéficie notamment d’un système de pompes propulsant l’eau jusqu’à 14 m3/s pour la rivière de compétition et 10 m3/s pour celle dédiée à l’entraînement. Et les obstacles, positionnés sur des rails, peuvent être déplacés pour créer différents mouvements d’eau, conformes aux exigences des sportifs.