9 juillet 2019

Le GIP Maximilien et ses membres fondateurs présentent le nouveau portail de l’administration numérique de l’Île-de-France

Le nouveau portail Maximilien et l’ensemble des services
Crédit photo : Conseil régional Île-de-France

Plan de transformation de la commande publique 2017-2022 de la DAJ*

 

(*) Direction des Affaires Juridiques des ministères économiques et financiers – Plan de la transformation de la commande publique 2022

L’annonce du nouveau portail destiné aux acheteurs publics franciliens est faite aujourd’hui lors de l’évènement sur l’administration numérique organisé par le GIP Maximilien pour réunir, dans l’auditorium de la Région Ile-de-France, les représentants de l’Etat, les acheteurs publics et les acteurs économiques. Développé à partir des besoins concrets de ses 305 adhérents et financé par ses membres fondateurs pour un montant de 600 K€, ce nouveau portail est destiné, suivant les orientations du plan de transformation de la commande publique 2017-2022 de la DAJ, à la dématérialisation à 100% de la procédure d’achat public.

 

Depuis 5 ans, le GIP Maximilien, service public mutualisé reconnu comme un acteur clef de l’achat public et de l’administration numérique en Ile-de-France, offre un profil acheteur aux acheteurs publics dont le nombre n’a cessé de croître depuis sa 1re mise en ligne. 305 collectivités et établissements publics adhèrent aujourd’hui au GIP et publient leurs marchés (8.000 chaque année) sur le portail auquel sont inscrites pas moins de 43.000 entreprises.

 

En 2019, le GIP et ses membres fondateurs ont choisi d’élargir le périmètre de l’offre des services pour répondre aux exigences du plan 2017-2022 de transformation de la commande publique de la DAJ mais aussi pour offrir davantage de simplification et des gains de temps aux agents publics.

 

Ce nouveau portail, qui va être source d’économies substantielles pour l’ensemble des adhérents membres du GIP, a nécessité 600 K€ d’investissement de la part des membres fondateurs du GIP et du GIP lui-même : Région Île-de-France, Départements (Val-de-Marne, Hauts-de-Seine, Val d’Oise, Seine-et-Marne, Essonne), Villes (Paris, Aubervilliers), EPT Plaine Commune.

 

Jean-François LEGARET, Président du GIP Maximilien se félicite de ce nouveau portail qui permettra aux acheteurs publics franciliens de bénéficier d’une offre de services globale et packagée et d’un accompagnement de proximité : « De la commune rurale à l’agglomération en passant par les bailleurs et les établissements de santé, chacun de nos membres est en droit d’attendre de l’équipe du GIP une réponse à la fois rapide, fiable et conforme. C’est pourquoi aujourd’hui nous sommes heureux d’annoncer le lancement d’un nouveau portail d’administration numérique enrichi de nouveaux services et doté de fonctionnalités essentielles. »

 

Pour Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France : « Maximilien est une réussite régionale formidable. C’est aujourd’hui un puissant outil de notre politique « achats », notamment en termes d’accès pour les PME et de soutien à l’économie sociale et solidaire. Ce nouveau portail qui digitalise le processus « achats » des collectivités s’inscrit pleinement dans notre stratégie Smart Région car il répond à un réel besoin des entreprises et des territoires. »

 

Un portail conçu pour plus d’interopérabilité, sécurité, simplification et ergonomie

 

Maximilien a fait le choix de Worldline, expert de la construction et de la gestion de plateformes mutualisées, qui s’est associé (au sein d’un groupement) à des sous-traitants éditeurs de solutions open source : Atexo pour le profil acheteur et les outils de dématérialisation et Libriciel SCOP pour la signature et l’échange des flux.

 

« L’administration numérique de demain, c’est avant tout créer plus de proximité avec le citoyen, et développer un écosystème fluide pour interagir avec les entreprises et les services centralisés de l’Etat. D’où la nécessité pour Worldline, dans sa relation avec ses clients, d’avoir une bonne compréhension de l’avenir des services numériques dans les collectivités territoriales et des nouveaux usages », souligne Julien Brossard, Directeur du marché Santé et Collectivités de Worldline.

 

Le profil acheteur, le portail d’avis et l’outil d’aide à la rédaction des pièces de marchés (REDAC) restent inchangés mais ont vu leur robustesse renforcée. Le portail se distingue par la place accordée à la simplification et à l’expérience utilisateur. Ergonomique, simple d’utilisation et entièrement sécurisé, il propose des services très complémentaires permettant aux acheteurs d’accéder sur un seul et même espace à leur tableau de bord et à l’ensemble des nouveaux services :

 

  • Tableau de bord de l'utilisateur : présentation de tous les services auxquels l'utilisateur a accès et affichage

du nombre d'éléments à sa disposition.

 

  • Local Trust EXEC pour le suivi de l’exécution administrative des marchés et des contrats conclus avec

les opérateurs économiques.

 

· S²low pour la dématérialisation des procédures de contrôle de légalité (ACTES), le traitement des flux         

   comptables (HELIOS/PES) et également la mise en œuvre des prochaines télé-procédures d’e-administration.

 

· i-parapheur pour la circulation de documents et de flux métiers, leur validation et leur signature électronique.

 

  • i-delibRE pour fournir aux élus un outil itinérant de gestion des séances : récupération des documents annotation, récupération du compte-rendu de la délibération, le tout sur un ordinateur ou une tablette.

Pour une dématérialisation totale des achats publics

 

« Dans cette nouvelle plateforme nous avons intégré la majeure partie des besoins de nos adhérents en termes d’interopérabilité, ergonomie, sécurité et simplification. La conduite du changement de même que l’appropriation par les collectivités des nouveaux services et la prise en main des aspects techniques de la plateforme ont nécessité de nombreuses réunions d’information et des actions d’accompagnement et de formation », précise Daniel Coissard, Directeur du GIP Maximilien.

 

 

Maximilien a souhaité, avec ce nouveau portail, rationaliser les services d’information, limiter la multiplicité et la redondance des outils ainsi que favoriser la mutualisation.

Sa démarche vise à tirer parti des opportunités offertes par le numérique pour moderniser le processus d’achat, afin notamment de :

  • Simplifier et sécuriser le processus d’achat public de bout en bout,
  • Accélérer le rapprochement de l’offre et de la demande,
  • Piloter la politique d’achat par la donnée.

 

En proposant des briques interopérables, Maximilien favorise le rapprochement entre l’utilisateur et les services qui répondent à ses usages en matière de commande publique.

 

Pour une meilleure performance de la commande publique en Ile-de-France

 

Maximilien s’est engagé à tirer parti de toutes les opportunités qu’offre le numérique pour simplifier, améliorer la performance de l’achat, renforcer l’efficience et la transparence des marchés publics. Le GIP a participé à la constitution de la feuille de route de la dématérialisation des marchés publics sur tous les maillons de la chaîne qui a abouti au plan 2017-2022 de la transformation de la commande publique de la DAJ. Adopté en décembre 2017, celui-ci comporte dix-neuf actions déclinées en cinq axes : gouvernance, simplification, interopérabilité, transparence et archivage.

 

  • Notre nouveau portail est l’exemple d’une démarche innovante en matière de mutualisation des moyens et d’outils au service de la dématérialisation des marchés publics. Il va considérablement aider nos adhérents dans la dématérialisation des marchés publics de bout-en-bout pour une meilleure performance de la commande publique en Ile-de-France ». Jean-François Legaret, Président du GIP Maximilien.

 

 

A propos du GIP Maximilien www.maximilien.fr

 

Initié par la Région Île-de-France, Maximilien est le portail des marchés publics franciliens ainsi qu’un réseau des achats responsables. Le GIP Maximilien qui compte dix membres fondateurs* fédère aujourd’hui 305 membres de toutes tailles et de natures juridiques très différentes (Collectivités, Lycées, OPH, CCAS, SEM, GIP, etc). Le projet Maximilien répond à deux grands enjeux : rendre les marchés publics plus accessibles aux entreprises et notamment les TPE/PME en leur proposant des services gratuits, développer les usages numériques au sein des services publics locaux et des entreprises dans le but d’impulser l’e-administration par le biais des marchés publics.

 

  • Conseil régional Ile-de-France, Ville de Paris, Conseil départemental du Val-de-Marne, Conseil départemental des Hauts-de-Seine, Conseil départemental du Val d’Oise, Conseil départemental de Seine-et-Marne, Conseil départemental de l’Essonne, Agence des Espaces verts, Ville d’Aubervilliers, EPT Plaine Commune.

 

Contact : Véronique Massé (agence Isée), v.masse@isee-communication.fr 06 23 92 26 35