19 mai 2016

Le Conseil régional vote un plan de prévention anti-drogue dans les lycées d’Île-de-France

Un plan de lutte contre les conduites addictives qui répond à un double enjeu de santé publique et de prévention du décrochage scolaire a été adopté.

Le plan régional de lutte contre les conduites addictives dans les lycées d'Île-de-France repose sur trois volets : prévention, dépistage, répression.

1. Prévention

Téléchargez le rapport CR 89-16 tel qu'il a été soumis au débat ce 19 mai 2016 : « Pour des lycées sans drogue et sans addiction »

La Région demandera à chaque lycée d’établir un diagnostic sur sa situation au regard de la consommation de substances addictives. Elle soutiendra également les actions de formation des personnels et chaque établissement sera invité à désigner un référent « addictions et conduites à risque ». La Région formera également des « lycéens relais » pour transmettre des messages de prévention auprès de leurs camarades. Elle s’appuiera notamment sur l’expérience et les compétences des associations œuvrant dans ce domaine.

2. Dépistage

La Région Île-de-France financera des tests de dépistage salivaires et/ou des éthylotests, après délibération du conseil d’administration pour les établissements qui le souhaitent. Leurs résultats, couverts par le secret médical, ne seront transmis qu’au lycéen majeur, ou à ses parents s’il est mineur. Le proviseur ne recevra aucun résultat individuel, et seul un bilan global lui sera remis.

3. Répression

Selon la situation de l’établissement, le proviseur pourra solliciter le concours de la Région pour mettre en place un plan de lutte contre les dealers et le trafic au sein du lycée et à ses abords. Ainsi, la Région pourra financer le déploiement d’un dispositif de vidéoprotection, demander un renforcement de la présence policière à proximité de l’établissement, ou encore une plus grande sécurisation des trajets entre le lycée et les transports publics.