22 mars 2017

Lancement du premier réseau d'incubateurs francophones franciliens et africains

La Région Île-de-France et le réseau mondial de start-up Inco ont lancé, ce 23 mars 2017, Sprint, le premier réseau d’incubateurs francophones franciliens et africains pour start-up « vertes et sociales ».

Un réseau d'incubateurs francophones pour promouvoir l'entrepreneuriat social

Baptisé Sprint (Start-up Paris Region International), le premier réseau d'incubateurs francophones franciliens et africains va accompagner l’émergence d’une nouvelle génération d’entrepreneurs sur le continent africain. L'objectif est de promouvoir l'entrepreneuriat social, solidaire et durable comme modèle de développement dans les zones de coopérations prioritaires de la Région Île-de-France. Cette initiative de la Région est réalisée en partenariat  avec Impact Network – Inco, accélérateur mondial de start-up vertes et sociales, fondé par Nicolas Hazard. « Ce réseau illustre la nouvelle stratégie internationale de la Région Île-de-France. Nous souhaitons faire du codéveloppement et mettre en place des partenariats d'égal à égal. L'idée est que la “Tech africaine” puisse venir en Île-de-France et en Europe », a souligné Valérie Pécresse, la présidente de l'exécutif régional, lors de la soirée de lancement qui s'est notamment tenue en présence de Jean-Lous Borloo, ancien ministre d'État de l'Écologie, parrain du réseau, et Lionel Zinsou, ancien Premier ministre du Bénin.

700 emplois durables créés à terme

Chaque année, le réseau d'incubateurs Sprint accompagnera 6 incubateurs de start-up dans 6 villes africaines : Abidjan (Côte d’Ivoire),  Antananarivo (Madagascar), Alger (Algérie), Casablanca (Maroc), Dakar (Sénégal) et Tunis (Tunisie). À terme, il permettra la création de 700 emplois durables, l'accompagnement de 200 start-up, la formation de 900 jeunes à l'entrepreneuriat « social green tech » et la sensibilisation de 2.400 jeunes aux nouvelles technologies.

La nouvelle stratégie internationale régionale se définit à travers trois grandes priorités : favoriser la solidarité internationale, contribuer au développement économique conjoint des territoires et capitaliser sur les liens humains qui nous lient à certains territoires du monde et notamment le continent africain. Les accords de coopération signés récemment entre l’Île-de-France et les régions de Casablanca-Settat, du Grand Tunis et d’Alger en témoignent.

 

Un prix Sprint chaque année pour les start-up innovantes

La dimension internationale du projet et le partenaire Inco favoriseront la mobilité géographique des entrepreneurs, car c’est de l’échange que naissent les grandes idées. Grâce à ce réseau d'incubateurs, un entrepreneur du Sénégal pourra ainsi aller travailler dans un incubateur marocain, par exemple, afin de se frotter à d’autres écosystèmes, confronter ses produits et services à d'autres marchés, rencontrer ses homologues...  Et, chaque année, les prix Sprint récompenseront, dans chacun des pays participants, une start-up particulièrement innovante dans le domaine de l’entrepreneuriat social et/ou durable.
 

La succes story Aquasafe
C’est la petite start-up qui monte en Algérie. Fondée en 2013, Aquasafe est spécialisée dans l’environnement. « Nous avons notamment développé une solution pour lutter contre la pollution de l’eau à travers la collecte de données en temps réel », explique Iman Malek, la fondatrice d’Aquasafe. Avec ses trois associés, elle vient de lever 30.000 euros de fonds pour poursuivre le développement de la jeune start-up qui monte. « Nous avons été présentés à Valérie Pécresse lors de son déplacement à Casablanca en octobre dernier, poursuit la jeune chef d’entreprise. Intégrer un réseau tel que Sprint est une belle opportunité de développement et de coopération à travers le partage de savoirs-faire. »