Centenaire 14-18 : l'Île-de-France se souvient

À l'occasion du centenaire de l'Armistice, retrouvez le message de paix que nous avait adressé avant sa disparition Lazare Ponticelli, dernier poilu survivant, un éventail des monuments aux morts qui constituent le patrimoine francilien, le détail des actions pour le devoir de mémoire des lycéens et apprentis, une appli et des événements soutenus par la Région.
9 articles

Des élèves de lycées franciliens, dont une vingtaine de Morangis, et des membres du Conseil régional des jeunes étaient parmi les visiteurs du musée de la Grande Guerre, lors de son ouverture exceptionnelle ce 11 novembre. Reportage.

Le dernier survivant français de 14-18 vivait au Kremlin-Bicêtre et s’est éteint le 12 mars 2008 à l’âge de 110 ans. Un mois avant, le 4 février 2008, il accordait à la Région Île-de-France, pour une publication sur la Première Guerre mondiale destinée aux lycéens, ce qui serait sa dernière interview. L'occasion de délivrer une fois encore un message de paix.

Les monuments aux morts de la Grande Guerre sont aussi de précieux témoignages de la statuaire figurative et parfois même allégorique de l’entre-deux-guerres. Tous académiques certes, mais certains moins que d'autres. Et d'une diversité qui peut aller jusqu'à une finition polychrome ou le recours à des matériaux locaux.

Afin de proposer aux jeunes Franciliens des actions éducatives marquantes sur les 1re et 2de Guerres mondiales, la Région a noué des partenariats avec des institutions de référence : musée de la Grande Guerre à Meaux, Mémorial de Caen, Fondation Charles de Gaulle, Association pour le souvenir des fusillés du Mont-Valérien et le Mémorial de la Shoah.

La Région soutient MémoiredHomme, une appli pour iPhone et iPad qui permet de découvrir les histoires individuelles de ceux qui sont morts au combat en France en 1914-1918 en particulier. Après le Père-Lachaise, Mareil-Marly et Beaumont-sur-Oise, un 4e cimetière francilien est « cartographié » : celui de Limay.

Événement

Ce devait être « la der des der ». La guerre de 14-18 s'est finie il y a 100 ans en jetant les bases d'une terrible revanche. Récit d'un désastre annoncé avec des images d'archives colorisées et sonorisées, ce 11 novembre à 21h.

Événement

La Maison de Banlieue d'Athis-Mons fait revivre, jusqu'au 19 décembre, le souvenir de la Grande Guerre à travers les aménagements urbains qu'elle a provoqués.

Événement

À travers des correspondances, des objets familiers ou encore des costumes, le musée de la Grande Guerre témoigne, jusqu'au 2 décembre, des répercussions de 14-18 sur des millions de familles.

Événement

Le musée de Seine-et-Marne célèbre le centenaire de la fin de la guerre 14-18 avec une exposition consacrée au choix de célébrer les soldats tués à travers des monuments aux morts, du 15 septembre au 23 décembre.