Publié le 25 novembre 2017

La Région va protéger et valoriser 132 arbres remarquables franciliens

Crédit photo : DR

L'Île-de-France compte environ 200 millions d'arbres. Dans le cadre de son Plan Vert, la Région a inventorié une première série de 132 arbres remarquables sur l'ensemble de son territoire, afin de labelliser pour garantir leur protection.

Les arbres sont essentiels pour leur valeur patrimoniale et le cadre de vie, pour le climat et la qualité de l’air, et in fine pour la santé.

En 2017, Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France a confié à Yann Wehrling conseiller régional, une mission sur la question des arbres, et plus particulièrement des arbres remarquables, en vue notamment de contribuer à l'enrichissement du Plan Vert de l'Île-de-France : la nature partout et pour tous, afin d'améliorer la qualité de vie des Franciliens.

88 arbres remarquables  uniques et 44 ensembles d’arbres exceptionnels

Le 25 novembre 2019, le Comité régional de l'arbre remarquable a dévoilé une liste de 132 arbres franciliens. Répartis dans les 8 départements, ces 88 arbres uniques et 44 ensembles d’arbres exceptionnels font partie du patrimoine des communes, des départements et de la Région. 
Cette première liste dresse un panorama des arbres qui doivent être labellisés et protégés en Île-de-France. Car à la différence du patrimoine de pierre, les arbres ne bénéficient pas de la même protection que les bâtiments classés, par exemple. Et pourtant certains peuvent vivre plus longtemps que des monuments classés.

 Les deux principaux objectifs étaient de :

  • faire connaître ces arbres aux Franciliens, car en général ils ne soupçonnent par leur existence. D’autant que la plupart ne se trouvent pas en forêt, mais dans des villes ou des parcs.
  • faire que ces arbres soient mieux préservés et protégés, notamment lors d’opérations immobilières, car l’Île-de-France est aussi riche de ses espaces verts.

Des arbres remarquables sélectionnés selon plusieurs critères

Ce travail de recensement a été réalisé par l’association A.R.B.R.E.S. pour le compte de la Région dans le cadre de sa stratégie environnementale. Il a valeur d’exemplarité, avec l’ambition de servir de modèle pour que d’autres régions entreprennent un travail similaire. 

Parmi les critères retenus pour établir cette liste, le comité s’est notamment basé sur l’âge en fonction des espèces, leurs dimensions, leur localisation et surtout l’histoire et les légendes autour de ces arbres.

Engager une démarche de protection

Mais cette liste n’est pas seulement un panorama des plus beaux spécimens. Il s’agit surtout d’enclencher une démarche avec la Région pour les protéger. En effet, en milieu urbain, les arbres sont plus menacés et il faut un niveau de protection renforcé : car ils ont un rôle social, historique, patrimonial et surtout climatique, alors que les températures deviennent de plus en plus élevées dans les villes lors des périodes de canicule.

Après l’annonce de la liste, une plateforme numérique sera prochainement mise en service afin de présenter ces 132 arbres remarquables, accompagnée d’un système de parrainage pour financer des projets autour de leur sauvegarde et de leur protection.

Symboliquement, le comité a ajouté 3 arbres - un orme, un sophora et un érable - situés au 7, rue de Navarre à Paris 5e, à sa liste, alors qu’un projet immobilier prévoit leur abattage imminent.

Composition du Comité régional de l'arbre remarquable

Le Comité comprend la Région, initiatrice du projet, l’association A.R.B.R.E.S. présidée par Georges Feterman, l’Agence des espaces verts, le Conseil d’architecture, de l’urbanisme et de l’environnement de Seine-et-Marne, la Ville de Paris, de l’Office national des forêts, le Département de la Seine-et-Marne et Alain Baraton, jardinier en chef du Domaine national de Trianon et du Grand parc du château de Versailles en tant que personnalité qualifiée.