26 septembre 2014

La Région va gérer directement 540 millions d’euros de fonds européens

Le Conseil régional est désormais, à la place de l’État, gestionnaire d'une partie des fonds européens alloués par Bruxelles pour la période 2014-2020.

C’est une nouvelle étape de la décentralisation. Jusqu'à aujourd'hui, les régions recevaient des fonds européens et les géraient par délégation de l’État.

Elles deviennent désormais « gestionnaires de plein titre », dans le cadre de la loi de modernisation de l’action publique et territoriale du 27 janvier 2014.

La Région axe la gestion des fonds européens autour de 4 grands enjeux

Le Conseil régional d’Île-de-France a acté, ce 25 septembre 2014, la gestion directe d’une large partie – 540 millions d’euros sur 915 millions – des fonds structurels européens qui lui sont alloués pour la période 2014-2020.

Cette gestion doit se faire dans le cadre des 4 grands enjeux fixés par l'Europe :

  • Compétitivité de l’économie et de l’emploi
  • Gestion des ressources naturelles, transition écologique et énergétique
  • Développement des infrastructures sociales et matérielles
  • Égalité des territoires et des chances

Les 3 instruments financiers dont dispose la Région sont le Fonds européen de développement régional, le Fonds social européen et une partie du Fonds européen agricole pour le développement rural (respectivement FEDER, FSE, FEADER).

L’Île-de-France décline, en adaptation à son territoire, les orientations des programmes stratégiques européens autour de ses propres grands axes :

  • Améliorer le potentiel d’innovation des PME franciliennes
  • Placer un objectif de solidarité territoriale au cœur des stratégies de croissance, dans une région qui compte aussi bien les revenus médians les plus hauts de l’Hexagone que les taux de pauvreté les plus élevés
  • Valoriser les filières agricoles, l’industrie agroalimentaire et la sylviculture pour assurer le développement durable de la région