18 mai 2018

La Région va former des jeunes du Service militaire volontaire

Caserne de Brétigny-sur-Orge
Crédit photo : Conseil régional d'Île-de-France

Pour lutter contre le décrochage scolaire et le chômage des jeunes, la Région va prendre en charge la formation des jeunes Franciliens du Service militaire volontaire à compter de 2019.

La lutte contre le décrochage scolaire : Grande Cause régionale 2018

Chaque année en France, 100.000 jeunes de 18 à 24 ans sortent du système scolaire sans aucune qualification. Consciente des enjeux que représentent la formation et la recherche d'un emploi pour l'avenir de ces « décrocheurs », la Région Île-de-France, qui a fait de la lutte contre le décrochage scolaire sa Grande Cause régionale 2018, va contribuer à la formation des jeunes Franciliens du Service militaire volontaire (SMV). Une convention a ainsi été signée ce vendredi 18 mai lors d'un déplacement de Valérie Pécresse, la présidente de la Région, au 2e Régiment du Service militaire volontaire de Brétigny-sur-Orge (91).

Une formation professionnelle en complément du Service militaire volontaire

La Région Île-de-France s'engage à prendre en charge des formations professionnelles dispensées aux volontaires stagiaires, dans le cadre de leur contrat de volontariat. Après une formation militaire initiale de six semaines, les volontaires reçoivent une formation complémentaire durant 17 semaines : remise à niveau scolaire, présentation à l'examen de passage du permis de conduire, formation de sauvetage secouriste au travail et l'accomplissement de missions citoyennes. À l'issue de ces cinq mois, débute alors leur formation professionnelle. Une dernière période de trois semaines est consacrée à leur insertion.

Des résultats prometteurs

Sur les 309 jeunes pris en charge en Île-de-France depuis 2015, 72 % sont insérés professionnellement dont 22 % soit vers l'apprentissage soit vers un contrat de professionnalisation.

Les premiers jeunes du deuxième SMV seront intégrés au sein des formations prises en charge par les dispositifs région à compter de 2019.

Pour 2018, compte tenu du fait que la promotion est déjà engagée sur neuf formations professionnelles, la Région va financer deux organismes identifiés par le Service militaire volontaire pour un montant de près de 70.000 euros. Objectif : former 35 jeunes à des activités de bagagiste aéroportuaire et d'employé de tourisme.

Le Service militaire volontaire (SMV)
Lancé en 2015 et ouvert aux jeunes (garçons ou filles qui représentent 21 % des effectifs)  de 17 à 25 ans, le SMV est un dispositif complétant l'offre publique d'outils de lutte contre l'exclusion des « décrocheurs ». Les volontaires sont régis par le statut militaire : ils portent l'uniforme, sont hébergés dans une enceinte militaire où ils sont soumis à la discipline militaire et reçoivent une solde de 313 euros par mois pour les non-diplômés. Six centres sont répartis dans l'Hexagone à Brétigny-sur-Orge, Montigny-lès-Metz, La Rochelle, Châlons-en-Champagne, Brest et Ambérieu-en-Bugey.