28 février 2018

La Région s'engage pour ses jeunes agriculteurs

L’un des enjeux majeurs du secteur agricole francilien repose sur l’installation des jeunes agriculteurs : la présidente de la Région Valérie Pécresse a profité du Salon de l’agriculture pour annoncer des mesures en leur faveur.

Aider les jeunes agriculteurs à s'installer en Île-de-France

Les fermiers franciliens vieillissent, et dans les dix ans qui viennent, la question de la relève et de la reprise des exploitations, notamment familiales, sera cruciale. Pour préserver le maillage territorial, ainsi que l’échelle familiale des exploitations franciliennes, la Région va mettre en place, dans le cadre de son Pacte agricole, une série de mesures pour inciter les jeunes agriculteurs à s’installer et à rester en Île-de-France.

Un dispositif de portage foncier pour aider à l’installation

Pour faciliter l’accès au patrimoine productif, un dispositif de portage foncier innovant sera expérimenté en Île-de-France pour permettre aux jeunes agriculteurs de s’installer, sans faire peser immédiatement sur leurs épaules la charge d’acquisition des terres. Bâti avec l’AEV (Agence des espaces verts) et la SAFER (Société d’aménagement foncier et d’établissement rural), il sera financé par les recettes de cession de certaines propriétés de patrimoine bâti que gère l’AEV. Ce dispositif d’ingénierie financière facilitera le stockage de foncier, en laissant le temps aux porteurs de projets de l’acquérir, et ainsi pouvoir étaler la charge d’installation de l’exploitation dans le temps. « Je veux qu’on protège nos jeunes pousses, comme de vraies petites start-up et qu’on les accompagne pendant les premières années de leur existence fragile », a ainsi expliqué Valérie Pécresse, lors du Salon de l’agriculture. La Région compte expérimenter ce nouvel outil avec les jeunes, puis l’étendre aux moins jeunes dans un second temps. 

Tutorat, MOOC et formation

La Région souhaite accompagner les jeunes tout au long de leur installation, chaque année, dans un parcours de tutorat, conférences, formations dématérialisées comme un « MOOC JA » sur l’environnement administratif, réglementaire et institutionnel de leur métier. Objectif : faire des jeunes agriculteurs des entrepreneurs responsables, au courant des dernières techniques innovantes.

L’accompagnement des jeunes agriculteurs doit également commencer dès leur formation. C’est pourquoi la Région souhaite une remise à plat de l’offre de formation centrée sur la production pour que les jeunes aspirant à une carrière agricole, partent plus dans les internats de Chartres ou d’Orléans. La Région souhaite travailler avec les ministères concernés sur deux nouveaux campus des métiers et des qualifications, dans les domaines de l’agroalimentaire et du bois. 

Un nouveau site internet d’information et de conseil

La Région a financé la création d’un nouveau site internet, avec le groupe Jeunes agriculteurs d’Île-de-France : Devenir agriculteur en Île-de-France. Les jeunes agriculteurs ou ceux attirés par ces métiers y trouveront des informations et des conseils pour se former, ou s’installer en Île-de-France, reprendre une exploitation, et tout simplement connaître la situation des agriculteurs franciliens au quotidien.