Publié le 11 juillet 2018

La Région Île-de-France salue la libération de Sophie Pétronin

Un portrait géant pour ne pas oublier Sophie Pétronin

Crédit photo : Région Île-de-France

Après avoir été retenue captive au Mali pendant 4 ans, Sophie Pétronin, dernière otage française dans le monde a été libérée le 8 octobre 2020. La Région Île-de-France se réjouit de sa libération et lui souhaite un bon retour parmi les siens.

Femme engagée pour la santé des enfants, Sophie Pétronin a été enlevée au Mali le 24 décembre 2016. La Région Île-de-France avait alors apporté tout son soutien à l’otage française et sa famille durant ses 4 années de détention et appelé à sa libération, intervenue jeudi 8 octobre 2020.

Dernière otage française dans le monde

Laborantine de formation et spécialiste des questions de malnutrition, Sophie Pétronin était à la tête de l'Association d'aide à Gao (AAG), grande ville du nord Mali où elle vivait. La veille de Noël 2016, elle a été enlevée par des hommes armés. C’était la dernière otage française dans le monde.

Sophie Pétronin avait échappé à un premier enlèvement en 2012, dans un contexte de grande instabilité au Mali. Elle avait réussi à gagner Alger puis la France. Elle était finalement retournée à Gao après avoir partagé son engagement humanitaire dans un livre « Le fil de lumière ».

Un portrait géant sur la façade du bâtiment des Invalides

Le 10 juillet 2018, un portrait géant, en soutien à Sophie Pétronin, avait été dévoilé en présence de son fils Sébastien Chabaud-Pétronin et d'Ingrid Betancourt, sur la façade de l'ancien siège de la Région Île-de-France, boulevard des Invalides à Paris (7e), en coopération avec l'association SOS Otage.
Sébastien Chabaud-Pétronin et Ingrid Betancourt s’étaient exprimés devant les associations maliennes de France pour discuter du partenariat existant avec la Région de Kayes au Mali.