Publié le 12 avril 2021

La Région Île-de-France est la première collectivité territoriale en Europe à émettre sur les marchés financiers une obligation durable de référence à taux négatif

Afin de financer son programme annuel d'investissements, et en particulier son Plan de relance régional (6,8 Md€ entre 2020 et 2022), la Région Île-de-France a procédé, ce lundi 12 avril 2021, à une émission obligataire d'un montant de 500 M€.

La Région Île-de-France devient la 1re collectivité locale en Europe à avoir émis une obligation durable de référence sur les marchés financiers à taux négatif (- 0,12 %).

Signe de leur confiance en la Région Île-de-France, les investisseurs ont soutenu massivement l’émission, pourtant à taux négatif. La transaction a en effet généré jusqu’à 3,5 Md€ d’intentions d’ordres, soit 7 fois le besoin sollicité par la Région. Il s’agit d’un record historique pour la Région Île-de-France, tant en nombre d’ordres avancés (114) qu’en niveau de sursouscription (montant offert par les investisseurs rapporté au besoin de la Région). Pour mémoire, le précédent point haut en intentions d’achat pour la Région était à 1,3 Md€ en 2018 (pour également un emprunt de 500 M€). Il est donc aujourd’hui dépassé de + 2,2 Md€.

La Région continue en outre de diversifier ses sources de financement avec 16 pays distincts pour cette émission. La France, l’Allemagne, l’Italie et la Suisse représentent plus de 60 % des intérêts. Le choix prioritaire s’est porté sur les investisseurs de long terme engagés dans la finance durable.

Ce succès confirme la position de leader européen de la Région Île-de-France sur le marché de la finance durable. 100 % des emprunts de la Région sont désormais durables correspondant à près de 80 % du stock de la dette, contre 35 % en 2015.

Cette opération est la première réalisée par la Région sous son nouveau cadre d’émissions vertes, sociales et durables positionnant ses pratiques par rapport à la taxonomie européenne. En effet, en amont de cette émission, la Région Île-de-France avait refondu son document cadre (framework) des émissions obligataires se plaçant, selon Vigeo-Eiris, dans « les meilleures pratiques de marchés » à la fois en matière d’utilisation des ressources levées, de processus de sélection et d'évaluation des projets, ainsi que de gestion des fonds.

La Région Île-de-France est en outre la 1re collectivité en Europe à s'être engagée dans la voie de l'alignement au standard européen en cours d’adoption. Cela a contribué au succès de l’opération.

En dépit de la crise Covid, les ratios financiers régionaux conserveront en 2021 une orientation plus favorable qu'en 2015. Le taux d'épargne brute serait en 2021 à 32,1 % (contre 20,5 % en 2015). La capacité d'autofinancement de la Région en 2021 a presque doublé par rapport à 2015.

Fin 2021, le stock de dette sera à un niveau équivalent à celui de 2015. Pour mémoire, entre 2004 et 2015, l'encours de dette avait progressé au rythme annuel moyen de + 10 %. Fin 2021, la capacité de désendettement devrait s’établir autour de 4,5 années, soit sensiblement en dessous de fin 2015 (7,5 années).

Grâce à une stricte maîtrise des dépenses de fonctionnement depuis 2016 (économies de - 2 Md€ en autorisations d’engagement), la Région Île-de-France a ainsi pu aborder la crise du Covid avec des finances robustes.

La Région dispose en effet de la meilleure note possible en France de la part des deux agences de notation financière chargées de son évaluation (Fitch Ratings « AA » et Moody's « Aa2 »). À cet égard, l’agence Fitch vient de confirmer, vendredi 9 avril dernier, son appréciation en soulignant notamment que : « L’Île-de-France exerce un contrôle strict sur ses dépenses, comme le reflète la baisse continue des dépenses de gestion ces dernières années » […] « Les engagements financiers de la Région sont peu risqués » […] « La capacité de désendettement de la Région s’est maintenue à un niveau confortable en 2020 […] malgré l’effet de la pandémie » […] « En 2020, la dette nette ajustée a diminué pour la troisième année consécutive ».

La Région Île-de-France est également parmi les 3 collectivités territoriales européennes les mieux notées s’agissant des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) par l’agence de notation extra-financière Vigeo-Eiris.

Enfin, la Région Île-de-France a obtenu en mars dernier le prix de Capital Finance International - CFI - comme « Meilleur émetteur d'obligations durables en France ».